FANDOM


KafkaBanniere2
Il n'est pas encore trop pour fuir, vous savez. Vous n'avez encore rien signé.
Jacques Henriot, Employé du deuxième étage.


À la question : « que fait la Kafka Inc. ? », la réponse est : « que ne fait-elle pas ? ». Fondée en 1882 par mon aïeul le magnat autrichien Heinrich Kafka, la future Kafka Incorporated n'était alors qu'une entreprise de production de vaseline. Grâce à l'ambition de son fondateur et son courageux dédain pour les choses sans importances tels que les législations et l'empathie, sa société grandit rapidement et s'étendit sur les marchés comme un poulpe étendant ses tentacules pour agripper de nombreuses proies. Aujourd'hui, plus de cent trente ans plus tard, Kafka Incorporated est l'une des plus vastes corporations de la planète.

Kafka Inc. est présente dans tous les domaines, ou peu s'en faut : automobile, informatique, bureautique, agriculture, divertissement, presse, électroménager, prostitution, aéronautique civile, religion, astronautique, tourisme, lobbying, hôtellerie, télévangélisme, web-design... En résumé : si c'est à vendre, nous pouvons vous l'obtenir ! Et si ça ne l'est pas, on peut quand même trouver un moyen de vous le facturer !

La corporation emploie aujourd'hui plusieurs millions de personnes dans le monde. En fait, Kafka Inc. est tellement vaste qu'il est impossible de fournir son nombre exact d'employés ou son chiffre d'affaires annuel (que l'on estime s'élever à beaucoup, voire même à beaucoup plus). Ceci est entièrement dû à la taille de la corporation et n'a rien à voir avec ces rumeurs selon lesquels le fisc enquêterait de quelque manière que ce soit sur Kafka Inc., ni avec ces légendes urbaines comme quoi nous chercherions à dissimuler le nombre de décès parmi nos travailleurs. Ces rumeurs sont parfaitement infondées ainsi que nous le savons tous. Ha ha, hahaha. Mais assez ri, revenons à nos moutons.

Le siège social de Kafka Inc., un gigantesque immeuble de deux-cent-quatre-vingts étages, est le plus grand bâtiment jamais construit, dépassant même le célèbre Burj Khalifa. Conçu par le brillant architecte William Bentham (qui fut envoyé à l'hôpital psychiatrique pour dépression nerveuse trois jours après la conclusion de ce projet pharaonique), ce bâtiment mêle la robustesse du béton avec l'économie et l'austérité du parpaing.

Ce superbe bâtiment est tel un monument dédié à l'ascenseur social. En effet, en illustration de ce principe, les postes les plus prestigieux ont leurs bureaux près du sommet, tandis que les employés plus modestes sont installés à la base. De la sorte, toute promotion se traduit par une élévation tant philosophique que physique au sein de notre société. Qu'une chose soit claire : c'est la seule vraie explication à l'agencement de notre bâtiment. Je sais que des journaux se plaisent à dire que l'objectif réel est d'instaurer une société huxleyienne (quoi que ça puisse bien vouloir dire... ces journalistes et leurs mots inventés dépourvus de sens !), ou que nos cadres supérieurs se plaindraient que les prolétaires sentent mauvais et voudraient en conséquence se tenir éloignés d'eux, mais c'est pure calomnie. En plus, on s'habitue très vite à l'odeur des pauvres.

Mais notre siège social est bien plus qu'une simple tour de bureaux pour nos employés. C'est un véritable lieu de vie, un microcosme, une société à part entière. En sus de nos bureaux parfaitement fonctionnels, il comprend une cafétéria, plusieurs salles de sport, deux gymnases, une salle de yoga, une salle d'arcade, un atelier de poterie, deux piscines dont une chauffée, une discothèque, trois courts de tennis, un salon de coiffure, un salon de beauté, un solarium et un bar. Toutes ces installations répondent bien entendu aux normes établies par nos actionnaires.

En résumé, Kafka Incorporated sera plus pour vous que votre lieu de travail. Ce sera l'endroit où vous deviendrez une toute autre personne. Ce sera l'endroit où vous vous affirmerez. Ce sera l'endroit où vous passez vos plus longues belles années. Ce sera sans doute aussi votre maison de retraite et l'endroit où vos cendres seront dispersées, car vous serez vite très attaché à cet endroit et trouverez très difficile de le quitter.

Mais si. Vous verrez.

Règlement intérieurModifier

Maintenant que vous faites partie de la grande famille Kafka, il serait de bon ton que vous appreniez les quelques règles de comportement en vigueur au sein de nos locaux. Tout d'abord, il est évident que l'intégralité du code pénal français y est en vigueur sauf si votre salaire est strictement supérieur à 150.000 € par an. De même, le code fiscal doit être respecté tant que les inspecteurs de impôts nous regardent, après ça, vous faites ce que vous voulez. Mais, en dehors de ces évidences, il existe plusieurs règles de bonne conduite à respecter dans notre bâtiment. Le règlement intérieur complet remplit un ouvrage de 708 pages sans compter les annexes ; en voici donc un condensé, que j'appelle les Onze Commandements de Kafka :

  1. Défense de manger ou de boire dans les bureaux, les salles de réunion, les toilettes... Ces activités sont réservées aux salles de détente, au bar et à la cafétéria.
  2. Dans le cas improbable d'une inspection du travail, les employés sont priés de suivre la procédure 17A que voici : détruire les archives de la section I7, effacer les disques durs de la section comptabilité, brûler les passeports stockés dans les cloisons de la salle de réunion du 81ème étage, faire barrage de leur corps aux inspecteurs et en aucun cas se plier à leur directives.
  3. Vos Managers sont vos amis. Vous leur devez votre loyauté, votre âme et votre obéissance. Ils sont là pour vous diriger, et ce pour votre propre bien. Ne soyez pas inquiets, même lorsque leurs consignes paraissent curieuses, ils savent toujours ce qu'ils font.
  4. Soyez toujours respectueux de vos collègues. Ils sont vos amis, et sont là pour vous aider.
  5. N'hésitez pas à faire appel aux Techniciens. Ils sont tous très compétents et diligents, et se feront un plaisir de vous assister et de vous dépanner dans les plus brefs délais.
  6. La ponctualité est très importante. Sachez prendre et quitter votre poste aux heures fixées. Celles-ci peuvent varier selon les consignes des Managers.
  7. Sachez vous investir dans votre travail. Si votre Manager vous indique que la meilleure façon d'accomplir votre tâche est de rester travailler six jours et six nuits par semaine, jours fériés inclus, il a certainement raison !
  8. Par courtoisie, l'usage de téléphones portables et de smartphones est interdit dans les bureaux, même durant les pauses. En outre, il est défendu de proférer des mots grossiers, tels que « merde », « couille », « prud'hommes »...
  9. Les ordinateurs sont nos outils, des outils qu'il convient de respecter. Ils ne sont rien d'autre. 01000101011101000010000001100100011001010010000001110100011011110111010101110100011001010111001100100000011001100110000111000011101001110110111101101110011100110010110000100000011011000010011101101111011100100110010001101001011011100110000101110100011001010111010101110010001000000110010101110011011101000010000001101110011011110111010001110010011001010010000001100001011011010110100100101110 De surcroît, l'usage de ses ordinateurs fournis par la société doit se faire uniquement dans un but professionnel. Les réseaux sociaux et autres sites de divertissement sont proscrits.
  10. Les Actionnaires sont nos amis. Ils ne veulent que notre bien. À ce titre, ils doivent toujours être respectés. Aucune médisance à leur égard ne sera tolérée.
  11. Nous prions nos employés d'envoyer l'un des leurs dans la salle de yoga chaque mois à la veille de la pleine lune, de préférence une jeune vierge, pour participer aux activités.

Survivre à Kafka Inc.Modifier

À quiconque trouvera le présent enregistrement, mon nom est Arnaud Mongommier. J'étais employé de bureau à Kafka Inc.. J'étais un homme simple, ordinaire. Un homme sans histoire qui ne demandait rien de plus qu'à faire son boulot. Jusqu'à ce que... jusqu'à ce que je sois affecté au Projet Rouflaquettes. Mon dieu. Ce seul nom me donne l'impression que des araignées courent sous la peau de mes avant-bras.

Le saviez-vous ?

Le géant de l'électroménager Siemens construisait jadis des chambres à gaz pour les camps de la mort nazis. C'est important de savoir diversifier son activité.

J'enregistre ce message à la hâte avec le magnétophone d'un consultant autrefois affecté au projet. Il a disparu, lui aussi... tout comme je disparaîtrai bientôt, happé par les méandres d'une quête qui ne peut avoir de fin. Je suis enfermé dans un placard, avec pour toute lumière celle produite par un téléphone portable dont je ne préfère pas divulguer la provenance. Il ne fonctionne pas... Les communications sont coupées à cette étage. Ils ne veulent pas que nous puissions appeler l'extérieur. Ils ne veulent même pas que nous nous rappelions qu'il existe un extérieur.

Je laisse ce message derrière moi pour que ce que j'ai appris de Kafka Inc. ne disparaisse pas avec moi. Que mes erreurs, mes découvertes et mes accomplissements servent à la fois de conseil et d'avertissement aux générations de nouveaux employés qui me succéderont. Bonne chance à eux, qui braveront les horreurs et les abominations sans nom que renferme ce gargantuesque bâtiment.

C'est à vous que je m'adresse, nouveaux venus, vous que les cadres supérieurs voient déjà comme de la chair fraîche. Vous, les nouveaux, qui ne savez pas dans quel pétrin vous vous êtes fourrés. Si vous voulez survivre à Kafka Incorporated, écoutez mes conseils et mémorisez-les. Il en va de votre vie. Il en va de votre âme.

Pour commencer, apprenez les Onze Commandements de la Survie :

  1. Vos collègues ne sont pas vos amis. Surtout ceux qui visent les mêmes promotions que vous.
  2. Vos Managers, censés vous diriger, vous dirigeront surtout dans le mur. Pas nécessairement par malice, souvent simplement par stupidité.
  3. À Kafka Inc., aucune personne ne sait jamais ce qu'elle est censée savoir. Ainsi, les responsables du service informatique ne savent ni ne sauront jamais faire la différence entre un pare-feu et un malware.
  4. Préservez votre santé mentale. Elle sera votre bien le plus précieux en ces lieux maudits.
  5. L'altruisme ne vous sera d'aucune utilité, mais avoir des collègues qui vous doivent une ou plusieurs faveurs est presque vital. Avoir de la pitié pour votre prochain fera de vous une cible, ou pire : un bouc émissaire.
  6. Avant d'entreprendre toute tâche confiée par les superviseurs, assurez-vous d'être capables d'enterrer tout le projet si jamais il devait mal tourner. À défaut, soyez sûrs d'avoir un bouc émissaire sous la main.
  7. N'utilisez pas les réseaux sociaux, ni les téléphones de la compagnie. Ils nous écoutent.
  8. Le chantage n'est pas un vilain mot.
  9. Tricher fait partie des règles.
  10. Ne déchaînez jamais la colère des Actionnaires. Ou alors pas sur vous-même.
  11. Ne foutez jamais les pieds dans le club de yoga. Je suis à peu près certain qu'ils ont créé une secte sataniste là-dedans.
Kafka Incorporated
La société où le futur n'a aucun avenir !
Page principaleLe SystèmeLe combatIvresse et défonceDécouvrez Kafka IncorporatedMonter dans la hiérarchieLes castesLes différentes parties du siège socialAides de jeuScénario