FANDOM


Fiche techniqueModifier

Jouables : Oui.

Caractéristiques maximales :

  • Agilité 6
  • Dextérité 7
  • Vigueur 8
  • Perception 6
  • Intelligence 5
  • Volonté 4

Capacités spéciales : Souplesse (rang 1), Endurance 1. Les Faeris sont des durs à cuire, et il faut plus que quelques balles ou des chutes de quelques malheureuses centaines de mètres pour les tuer. Ils sont de surcroît d'une flexibilité qui force l'admiration (ou la révulsion, selon les cas).

Désavantages : Les Faeris sont accro à l'adrénaline, et ont tendance à changer d'humeur du tout au tout lorsqu'ils n'ont pas leur dose. Chaque fois qu'un Faeris reste inactif pendant un certain temps, il doit faire un jet de Volonté. En cas d'échec, il change d'humeur (l'Administrateur décidera de la nouvelle humeur en fonction de la situation ou selon ce qui lui paraît le plus marrant sur le moment).

PrésentationModifier

Troisième espèce humanoïde de la Voie Lactée, les Faeris sont des félins bipèdes d'une taille variant entre 1m60 et 2m10. Leur fourrure, plus ou moins épaisse selon le climat et la période de l'année, peut arborer différentes couleurs naturelles allant du blanc neige au noir d'ébène, et il est courant parmi la nouvelle génération de la teindre dans des coloris particulièrement flashy (avec même parfois des motifs de complexité variable, équivalent des tatouages pour ces bêtes à poils).

Le physique des Faeris présente d'autres caractéristiques remarquables, notamment leur surprenante -et quelque peu effrayante- flexibilité. Ainsi que nous le découvrîmes durant la guerre qui nous opposa, ces gros matous sont capables de plier la plupart de leurs articulations dans les deux sens, genoux et coudes compris. Ajoutez à cela une résistance osseuse proprement stupéfiante et vous comprendrez notre surprise lorsque nous vîmes plusieurs Faeris survivre à une chute de vaisseau sans parachute.

Ah ! Parlons-en de leur solidité. Et de leur ténacité, également. Lorsqu'un Faeris se consacre à un objectif qui l'enflamme du feu de la passion -comme, au hasard, faire la guerre aux Humains-, ni la peur, ni la douleur ne peut le dissuader de tout faire pour atteindre son but. En fait, la seule chose qui l'arrête est la dissipation de ladite passion. Ce qui arrive surprenamment vite, les Faeris ayant une durée d'attention rigolotement réduite.

Parlons-en aussi, de cette durée d'attention, puisqu'il s'agit de l'autre particularité intéressante -comprendre « irritante »- des Faeris. Beaucoup d'Humains se plaignent que leurs semblables sont trop impulsifs et qu'ils ont tendance à faire appel à leurs émotions plutôt qu'à leur raison, et des résultats désastreux qui s'ensuivent. Eh bien, ces gens n'aimeraient pas rencontrer les Faeris. En étudiant ces vils félins, on pourrait en venir à la conclusion -pas tout à fait erronée- qu'ils sont tous atteints d'une forme particulièrement étrange et extrême du syndrome de la personnalité bipolaire.

En effet, les Faeris ont régulièrement des sautes d'humeur, et paraissent passer constamment d'une émotion à l'autre. Il n'est pas rare de voir l'un de ces greffiers plaisanter avec l'un de ses semblables pour une seconde plus tard lui mettre son poing dans la gueule. Même pas forcément par méchanceté, les Faeris trouvent la violence très amusante et n'en rougissent pas.

Société et histoireModifier

Notre premier contact avec les poilus fut des plus chaleureux. Environ 3000 degrés centigrades, pour être exact. C'est la température moyenne de l'explosion d'une bombe, pour ceux qui seraient lents à la comprenette. Ça a été une mâtinée tout à fait fascinante pour les habitants de la station Neo Roma. Un beau jour, leur ciel était rempli de vaisseaux inconnus, et la seconde d'après, leurs réseaux électriques étaient kaputt. Ni bonjour, ni au revoir, juste une bombe en plein dans les systèmes de distribution électrique suivie d'une invasion en bonne et due forme.

L'humanité déploya alors sa flotte -qui se résumait à l'époque à trois douzaines de vaisseaux tous neufs n'ayant encore jamais servi- et son armée et se prépara à une bonne vieille guerre. Dans le même temps, nos politiciens tentèrent des négociations avec les Faeris sur tous les tons possibles, de l'affabilité servile à l'agressivité quasi-sociopathe. Les félidés répondirent invariablement sur le même ton, nous enjoignant basiquement de toucher à nos culs et de sentir nos doigts. Le plus étrange de toute cette histoire est que la guerre avec les Faeris fit relativement peu de morts (quelques petites centaines d'Humains et probablement autant de Faeris, tout au plus). Leur objectif semblait être davantage la destruction et le pillage que le meurtre.

Après presque deux années d'un conflit des plus bizarres (et curieusement des moins meurtriers), le conflit s'arrêta aussi brutalement -et aussi inexplicablement- qu'il avait commencé. Alors que nous venions de repousser avec hardeur une série de raids éclairs des Faeris et que nous nous préparions à lancer une contre-attaque -dont nous n'étions pas du tout certains qu'elle puisse servir à quelque chose, car nous ignorions encore beaucoup de choses de nos ennemis-, l'état faeris -fort sympathiquement appelé la Tyrannie- entra en contact direct avec le Président de la Coalition. Ils nous proposèrent rien moins qu'un armistice immédiat sans conditions, un statu quo ante bellum comme on dit dans le jargon. Abasourdis, nous acceptâmes.

Ce ne fut que quelques années plus tard que nous comprîmes deux choses. D'une, les Faeris nous avaient initialement attaqués non dans quelque but politique, idéologique ou économique, mais simplement pour s'amuser, et aussi un peu pour nous tester, voir si nous remplissions leur définition de « civilisation marrante » (et apparemment, nous avons réussi ce test). De deux, nous étions très loin d'être les premiers à qui ils avaient fait le coup. Nous y reviendrons.

Le gouvernement faeris se donne donc le doux nom de Tyrannie, et on comprend vite pourquoi. L'essentiel des pouvoirs exécutifs et législatifs sont entre les mains de l'Hégémon, l'équivalent faeris d'un empereur. L'Hégémon est, selon la tradition, le plus fort, le plus malin et le plus amusant de tous les Faeris. Même si on l'évoque avec des pronoms masculins, l'Hégémon peut aussi bien être un homme qu'une femme. Il s'entoure de Ministres ayant pour fonction de lui offrir des conseils qu'il ignore régulièrement, et nomme des Caïds -sorte de gouverneurs- qui règnent en son nom sur les quatorze planètes de la Tyrannie.

Le rôle principal de l'Hégémon semble être de s'assurer que les Faeris ne succombent pas trop souvent à leurs pulsions et tentent de faire fonctionner leurs neurones plutôt que leurs hormones. Un peu comme une baby-sitter, quoi. Et apparemment, la seule façon d'assurer cette fonction est d'établir un état policier assez répressif. Soit dit en passant, ça n'a pas l'air de très bien fonctionner, puisque des émeutes, des révoltes et des guerres civiles ont éclaté -et éclatent- régulièrement dans l'histoire faeris. Dans la nôtre aussi, en y réfléchissant, alors peut-être qu'on ne devrait pas jeter la première pierre…

Tous les Faeris n'acceptent pas cette dictature, si justifiée que beaucoup la croient, et il existe un petit nombre de colonies indépendantes s'opposant à la Tyrannie. Elles sont généralement situées sur des stations spatiales à la lisière de la Voie Lactée. Si certaines se contentent d'être des communautés sans trop d'histoires, d'autres ont trouvé plus amusant de devenir des bandes de pirates. Personne ne sera surpris d'apprendre que ces derniers ont tendance à s'attaquer entre eux lorsqu'il n'y a pas d'autres cibles pour se distraire.

Relations avec les HumainsModifier

Les relations entre la Coalition Humaine et la Tyrannie Faeris sont… complexes, pour parler par euphémismes. Après deux ans de guerre inexplicable, et dix ans d'une paix encore plus inexplicable, nous ne savons toujours pas sur quel pied danser avec ces matous. Nous commerçons avec eux, nos diplomates font parfois mu-muse ensemble, mais quand à savoir s'il y a là le début d'une quelconque relation… Seul l'avenir nous le dira. L'avenir, ou une nouvelle pluie de bombes sur nos stations.

Surprenamment -ou peut-être pas tant que ça, en fait-, plusieurs Humains trouvèrent les Faeris franchement cool, notamment leur amour pour la violence et l'insubordination, et décidèrent de s'allier avec une partie d'entre eux qui refusait le joug de l'Hégémonie. De cette alliance naquit la Nation Écarlate, plus connue sous le nom de Flotte Écarlate par l'Hégémonie qui refuse de la reconnaître comme une vraie nation, une sorte d'armée d'anarchistes, d'opposants au régime et de contrebandiers vivants dans le bien nommé Amas de l'Anomie. Ils ont fréquemment des accrochages avec l'Hégémonie, qui ne les considère guère mieux que comme des pirates. Bien que ne possédant aucune planète, la Nation Écarlate a été admise au Parlement Galactique grâce au vote des Synthétiques, des Xexas et des Humains -qui voulaient surtout faire chier les Faeris.

Relations avec les autres nationsModifier

Croyez-le ou non, les Faeris ont, au cours de leur histoire, trouvé le moyen d'entrer en guerre avec toutes les autres espèces intelligentes de la galaxie connue -à l'exception notable des Caolides. Il y eut d'abord les Xexas, il y a près d'un siècle (les insectes furent classés « pas marrants »). Il y eut les Vizutrljjjmaggoldakrou soixante ans plus tôt (le conflit se termina au bout de dix-sept jours, les Vizutrljjjmaggoldakrou ne répliquant absolument pas aux hostilités, qui de surcroît ne semblait pas leur faire le moindre mal. Pour eux, les Faeris avaient la transparence de l'air. Ils furent classés « chiants comme la mort »). Et il y eut enfin les Raynkaïrii seize ans avant nous (classement : « plutôt rigolos pour des sang-froid »).

Aujourd'hui, les Faeris commercent avec toutes les espèces qui acceptent de leur vendre ou acheter quoi que ce soit. Les Raynkaïrii, les Caolides et les Humains ont accepté… précautionneusement.


Station Babel
Espèces - HumainsMéta-HumainsSynthétiquesXexasRaynkaïriiFaerisKapterasCaolidesVizutrljjjmaggoldakrou

Le monde du futur - Organisation de la station BabelTechnologieCultureLa politique, comment ça marche ?Planètes et lieux
Système - Créons un personnageListe des Atouts, Défauts et Traits
Personnalités - HumainesSynthétiquesRaynkaïriiFaerisDiverses