FANDOM


ChronologieModifier

  • 1868 : Napoléon III signe un acte d'alliance avec l'empereur Guillaume 1er et Otto von Bismarck, marquant le début du rapprochement de leurs pays respectifs.
  • 1869 : Unification allemande.
  • 1870 : Ratification par le deuxième Reich et le Second Empire du Traité de Protection Mutuelle des Deux Empires.
  • 1882 : Les rivalités coloniales de la Grande-Bretagne et de l'Empire français sur l'Égypte s'enveniment et manquent de déclencher un conflit. Le pays africain est plus divisé que jamais : les Français ont la mainmise sur la Haute Égypte (le nord), tandis que les Britanniques tiennent la Basse Égypte, ainsi que le Soudan. Des troubles sont fomentés dans ce dernier pays par Mohammed Ahmed, qui espère libérer sa nation des « Turcs » et des « Francs ».
  • 1886 : Publication de La France Juive d'Édouard Drumont. Le livre, tiré la première année à 150.000 exemplaires, connaîtra un important succès.
  • 1888 : Décès de Guillaume 1er. Frédéric III lui succède, mais meurt après quatre-vingt-dix-neufs jours de règne d'un cancer du larynx. C'est finalement le petit-fils de Guillaume 1er qui monte sur le trône, prenant le nom de règne de Guillaume II.
  • 1889 : Édouard Drumont fonde la Ligue Nationale Antisémitique de France.
  • 1890 : La célébration du 1er mai par les travailleurs socialistes sur la place Concorde tourne à l'émeute et est interrompue par une intervention de la police.
  • 1891 : Les manifestations du 1er mai tournent à nouveau à l'émeute.
  • 1892 :
    • Agitation anarchiste. Sur ordre de l'empereur en personne, dix-sept suspects, dont François « Ravachol » Koënigstein, responsable de plusieurs attentats, sont arrêtés puis exécutés.
    • Le scandale de Panama, dénoncé par Drumont, éclate. Le sentiment antisémite et antiparlementaire s’accroît en France.
  • 1893 : Le général Auguste Mercier est nommé Ministre de la Guerre. Il réintroduit la peine de mort pour crime de trahison.
  • 1894 : Le capitaine juif alsacien Alfred Dreyfus, suspecté d'avoir vendu des secrets militaires à la Grande-Bretagne, est jugé coupable de haute trahison et condamné à mort par la guillotine. L'affaire est gardée secrète, et ne sera révélée qu'en petite partie à la presse au début de l'année suivante.
  • 1895 : En conséquence de l'affaire Dreyfus, il est interdit aux ressortissants juifs de servir dans l'armée.
  • 1898 : Décès de Otto von Bismarck.
    • Crise de Fachoda.
  • 1899 : Naissance de Ferdinand Gobineau, petit-fils de Joseph Arthur Gobineau.
  • 1900 : Décès de Napoléon III. Son fils Louis-Napoléon Bonaparte lui succède sous le nom de règne de Napoléon IV.
  • 1901 : L'Empereur utilise son droit de veto à l'encontre d'un projet de loi de l'Assemblée pour la laïcisation de l'Empire. « La France est une nation chrétienne et on ne saurait concevoir d'Empire qui ne soit de pair avec le christianisme. » déclare-t-il. Le Pape Pie X promulgue une encyclique faisant l'éloge de cette décision.
  • 1902 : Le Ministère du Travail réintroduit le livret ouvrier, aboli douze ans plus tôt. Ce livret identifie l'ouvrier (y compris désormais sa race et sa religion) et enregistre ses entrées et sorties de son lieu de travail.
  • 1904 : Jean Jaurès est tué lors d'un duel à l'arme à feu contre Paul Déroulède.
  • 1905 : Décès de Jules Vernes.
    • Soulèvement communiste en Russie. Le Tsar promet la création d'une constitution.
  • 1911 : Les empires allemand, français, austro-hongrois et ottoman s'allient militairement. Naissance de la Quadriplice, autrement appelée Alliance des Quatre Empires.
  • 1914 : Assassinat de l'archiduc Franz Ferdinand von Österreich-Este à Sarajevo par Gavrilo Princip. L'Empire d'Autriche-Hongrie entre en guerre contre la Serbie. Par le jeu des alliances, l'Europe toute entière se précipite rapidement dans le conflit. En vertu de leur traité, la France et l'Allemagne combattent dans le même camp. La Grande Guerre commence.
  • 1917 :
    • Le Canard Enchaîné est censuré, puis interdit de publication pour outrage, diffamation et subversion.
    • Le 6 avril, les États-Unis d'Amérique entrent en guerre contre l'Alliance des Quatre Empires, suite au naufrage de plusieurs de ses navires par des sous-marins allemands, d'actes de sabotage commis par la France et l'Allemagne, ainsi que la révélation d'un complot ayant pour objet d'inciter le Mexique à entrer en guerre contre son voisin du nord en échange des terres perdues durant la révolution texane.
  • 1919 : Après cinq ans d'un conflit qui a épuisé financièrement et moralement ses principaux acteurs, la Grande Guerre s'achève par l'armistice de Bruxelles.
  • 1920 : Traité de Londres. La France et l'Allemagne sont condamnées à de lourdes amendes de réparation. Les empires d'Autriche-Hongrie et Ottoman s'effondrent, mais Napoléon IV et Guillaume II imposent comme condition sine qua non de conserver et leurs trônes et leurs pouvoirs.
  • 1924 : Ferdinand Gobineau fonde l'Alliance Patriotique, parti politique composé principalement d'anciens soldats de la Grande Guerre.
  • 1929 : Crise économique mondiale. La France est gravement touchée : le chômage bat des records, l'inflation atteint des sommets délirants et la violence augmente à un niveau inquiétant.
  • 1931 : L'Alliance Patriotique remporte les élections générales et sénatoriales avec 31 % des voix. Ferdinand Gobineau devient premier ministre de l'Empire Français.
  • 1932 : Instauration des lois sur le statut identitaire français. Ces lois rétroactives n'autorisent la citoyenneté qu'aux personnes nées de deux parents français sur le sol français (ou dans certaines conditions dans les colonies françaises).


« Que la chose soit dite ici et maintenant, et tant pis pour la sensibilité des gauchistes : la France a gagné la Grande Guerre. Elle a gagné cette guerre, et elle l'a gagnée malgré ces bolcheviques et ces anarchistes qui ont noyauté nos efforts et attenté à la stabilité de l'Empire. Elle l'a gagnée malgré les Italianasses vénaux, qui se sont prétendus nos amis suffisamment longtemps pour nous poignarder dans le dos. Elle l'a gagnée malgré les pacifistes, lâches et veules, qui ont le culot de se prétendre Français. Surtout, elle l'a gagnée malgré la juiverie qui sclérose depuis trop longtemps son administration, ses villes, son âme même.

Oh ! Certes, elle ne l'a pas gagnée sur les lignes de front, ni à Jutland ou l'Albion ne devra sa victoire qu'à de purs coups de chances et à la complaisance d'historiens rouges, ni dans nos colonies que les Alliés s'occupent aujourd'hui à piller, ni à Londres où on l'a soumise à un diktat humiliant et ruineux par malice pure et simple.

Alors, comment l'a-t-elle gagnée, me demanderez-vous ? C'est bien simple. Elle l'a gagnée en ne laissant pas la conjuration des traîtres la vaincre totalement. Nos ennemis se sont ligués contre elle en hordes innombrables, ils nous ont combattus sur terre, sur les mers et même dans les airs, cinq ans durant, et malgré cela n'ont pu que nous contraindre in extremis -et avec la collaboration des Juifs de France- à un armistice.

La voilà, la vérité, chers Français : la France a gagné car son cœur bat toujours, envers et contre tout. La France a gagné, car elle a montré qu'une coalition de gredins internationaux était tout juste suffisante à la freiner. Et surtout, la France a gagné car elle aura appris de ses erreurs lorsque viendra l'heure de la revanche. Ce jour, l'Allemagne, brisée mais toujours vivante et orgueilleuse, de même que le Japon, fier et honorable, seront à ses côtés. Face à la destinée confiée par Dieu à la France, il n'est aucun obstacle qui ne nous arrêtera.

Vive l'Empire ! Vive la France ! »

Ferdinand Gobineau