FANDOM


Race aux traits reptiliens, les Kandjarans (mot signifiant approximativement "le peuple" dans leur propre langue) forment l’une des civilisations les plus puissantes et les plus étendues de Valakt. Ils ont fondé l’Empire Kandjaran ainsi que la Ligue des Sept, qui d’après leur histoire combattirent les Anciens au cours de la Guerre Infinie, mettant fin à leur tyrannie sur les peuples.

DescriptionModifier

Bien qu’ils soient biologiquement des mammifères, les Kandjarans sont pourvus de plusieurs traits généralement associés aux reptiles. Ils possèdent par exemple une peau couverte d’épaisses écailles, et leurs femelles pondent des œufs -mais allaitent néanmoins leur progéniture, d'où leur classification dans l'ordre des mammifères. La couleur de leurs écailles varie entre des tonalités de rouge, de vert et de bleu, plus rarement de jaune et de noir (des légendes urbaines font également état d’individus atteint d’albinisme possédant des écailles blanches, mais cela n’a jamais pu être démontré, et les biologistes kandjarans considèrent cela comme impossible car le gêne de l'albinisme n'a jamais pu être décelé chez les Kandjarans).

Chose plus surprenante pour des mammifères, les Kandjarans sont des animaux à sang froid. Leur métabolisme est tel qu'ils doivent d'ailleurs hiberner lorsque les températures baissent. Les Kandjarans contournent toutefois ce besoin en gardant leur température interne à un niveau optimal, à la fois en restant le plus souvent possible à proximité de sources de chaleur et avec un habillement adéquat.

Les Kandjarans peuvent atteindre une taille de deux mètres trente pour un poids de 120 kg. Les femelles sont souvent plus grandes que les mâles, et possèdent des membres plus longs ainsi que des hanches plus larges. Les Kandjarans disposent également d'une queue un peu plus large que leurs bras et presque aussi longue.

Histoire et sociétéModifier

Comme pour tous les peuples de Valakt, l'origine des Kandjarans se perd dans la légende. La tradition religieuse affirme que le premier Kandjaran fut créé par les Trois Façonneurs il y a trois mille trois cents (un chiffre dont la précision suscite le doute chez les sceptiques du dogme).

Toujours selon la tradition, le peuple kandjaran, alors qu'il était encore jeune, fut conquis et asservi par les Anciens. Un millénaire de souffrances et d'oppression s'écoula avant que les Kandjarans ne prennent les armes contre eux, menés par un esclave en fuite du nom de Vantor Lankyae (Vantor le Libérateur, dans la langue kandjaran). Mille années furent encore nécessaires pour finalement obtenir la victoire sur les Précurseurs, les condamnant à l'extinction et sauvant les peuples de Valakt de leur joug. Vantor Lankyae devint le premier Empereur des Kandjarans, fondant la Maison Vantor qui règne encore aujourd'hui après -selon la tradition- mille trois cents ans de règne ininterrompu.

La société et la culture kandjaran sont très militarisées, témoin du passé guerrier de ce peuple ainsi que de la politique étrangère agressive suivi par nombre de récents Empereurs -y compris Vantor Makyaheh, l'Empereur actuellement sur le trône. La société est féodale, organisée entre nobles et roturiers. Le clergé jouissait autrefois d'un statut spécial, mais le perdit au cours du précédent siècle à mesure que la population devenait moins pratiquante. Tous les nobles kandjarans sont des militaires, et leur devoir principal avant l'organisation du territoire et la défense de celui-ci. Il existe deux titres de noblesse -outre le titre d'Empereur et de Prince Impérial-, mais seul celui de boyan ("général" ou "meneur") est utilisé. L'autre, celui de ravan ("conquérant"), était employé autrefois pour désigner un seigneur kandjaran régnant sur une population non-kandjarane par lui conquise, mais est désormais relégué aux seuls manuels d'histoire.