FANDOM


Fiche techniqueModifier

Jouables : Oui.

Caractéristiques maximales :

  • Agilité 6
  • Dextérité 7
  • Vigueur 5
  • Perception 6
  • Intelligence 6
  • Volonté 6

Capacités spéciales : Sens accru (ouïe, niveau 3). L'ouïe des Kapteras est si fine qu'ils peuvent entendre (et d'ailleurs émettre) les ultrasons.

Désavantages : Sens diminué (vue ; niveau 2). Conséquence des millénaires passés à vivre dans l'obscurité (au propre comme au figuré), les Kapteras sont pratiquement aveugles.

PrésentationModifier

Les Kapteras sont des créatures semblables aux chauve-souris de la Terre, mais en nettement plus grands et à peine moins effrayants. Leurs bras sont terminés par des mains comportant six doigts, dont deux pouces opposables, terminés par de courtes griffes. Leurs têtes sont pourvues de deux larges oreilles sensibles à une large gamme de sonorités.

Ils se nourrissent principalement d'insectes, de racines, de légumes et moisissures. S'ils peuvent également consommer du sang de mammifères (et le firent il y a quelques siècles), leur religion le leur interdit formellement.

La civilisation kaptera n'est apparue que récemment dans la société galactique, après des millénaires d'isolement du fait de leur retard technologique sur les autres civilisations.

Société et histoireModifier

La société des Kapteras est la plus jeune de la galaxie moderne, après celle des Synthétiques qui est un cas particulier. Elle est même plus jeune que la civilisation humaine, ce qui signifie qu'en théorie on a le droit de les traiter avec condescendance et même de les bizuter. Bon, en pratique, ça compte comme un incident diplomatique, alors vaut mieux éviter.

Le gouvernement kaptera se nomme la Fédération Sacrée. C'est un curieux mélange de théocratie et de démocratie, unissant toutes les cités-états de la planète natale des Kapteras, et dont la constitution est en réalité le livre saint de la religion bakat-bakat-vatakatal-kabet. Ce mot barbare ressemblant beaucoup au bruit qu'on fait en vomissant une choucroute garnie signifie dans la langue kaptera : « chut chut faut rien dire ta gueule ». Il s'agit en effet d'un culte à mystères comparable au culte de Mithra de l'Antiquité terrienne. En tant que tel, seul ses adeptes en connaissent les tenants, et bien sûr cette connaissance s'accroît au fur et à mesure que l'adepte monte dans la hiérarchie du clergé. Tout ce que les païens que nous sommes en savent est que son objectif final est de créer « le monde parfait ». Quant à ce qui concerne les rites, les traditions, les pratiques, on peut tout juste spéculer. Ou se convertir et voir par soi-même. En effet, le bakat-bakat-vatakatal-kabetisme est ouvert aux non-kapteras, pour ceux que cette aventure qui ne ressemble pas du tout à une secte peut tenter.

La société kaptera est donc fondée autour et régulée par le bakat-bakat-vatakatal-kabet. Le chef de la Fédération est d'ailleurs une sorte de grand prêtre ou de pape : le tabon-tabatabon-kakel. Il détient le pouvoir éxecutif, tandis que le pouvoir législatif appartient aux limieu-kraitin, des prêtres élus par leurs confrères et consœurs qui décident de la loi en fonction du livre sacré sus-mentionné. Le pouvoir judiciaire, lui, est entre les mains d'un ordre ancien de moines guerriers appelé le prenssa-danta-gueul. Ils se promènent en toge rouge écarlate, se battent avec des tromblons et de gros sabres, et on raconte qu'ils possèdent d'étranges pouvoirs magiques. Très pittoresque.

Le niveau technologique de ces chiroptères intelligents est très en retard sur celui des autres civilisations. Il est comparable à celui de la Terre de la fin du XIXème siècle : machines à vapeur, routes pavées, maisons en brique et hygiène à vomir. En fait, ils étaient encore jusqu'à il y a quelques années à des années-lumières de découvrir la technologie du vol interstellaire. Ce n'est que lorsque la guerre Humains-Faeris éclata que les Kapteras purent enfin mettre la main sur la technologie de l'Origami Hyperspatial, à la faveur d'une bataille spatiale en orbite de leur monde d'origine qui fit pleuvoir des débris de vaisseaux un peu partout. Un petit coup de rétro-ingénierie plus tard et les voilà partis à la conquête des étoiles, à bord de leurs rigolos vaisseaux spatiaux à vapeur.

Relations avec les autres nationsModifier

Les Kapteras n'en sont encore qu'aux balbutiements de la diplomatie interstellaire. Ah, on dirait nous quand nous étions jeunes !… Jusqu'ici, ils ne se sont rapprochés que des Humains et des Faeris, sans doute reconnaissants du bond technologique que ces deux espèces leur ont offert -quoique involontairement.

La Fédération Sacrée n'apprécie pas beaucoup ce qu'ils nomment les « boîtes de conserves intelligentes » (les Synthétiques), qu'ils considèrent comme une offense à leur religion. Ils refusent d'expliquer pourquoi, car c'est bien sûr un secret. Les Kapteras ont également du mal à tolérer les Xexas, qu'ils considèrent comme des êtres vivants à l'esprit de machines. Ah, c'est bien les nouveaux, ça : à peine arrivés et ils foutent déjà le boxon. Ah, on n'était pas comme ça à leur âge, ça non !


Station Babel
Espèces - HumainsMéta-HumainsSynthétiquesXexasRaynkaïriiFaerisKapterasCaolidesVizutrljjjmaggoldakrou

Le monde du futur - Organisation de la station BabelTechnologieCultureLa politique, comment ça marche ?Planètes et lieux
Système - Créons un personnageListe des Atouts, Défauts et Traits
Personnalités - HumainesSynthétiquesRaynkaïriiFaerisDiverses