FANDOM


Les Naikandjarans (littéralement "frère du peuple" dans la langue kandjaran) sont une sous-espèce des Kandjarans, originaire de Zoljan. Ils sont les plus anciens alliés des Kandjarans et leur nation est inféodée à l'Empire.

DescriptionModifier

Très semblables aux Kandjarans, les Naikandjarans se distinguent avant tout par leur couleur de peau plus sombre (généralement couleur de suie). Ils sont également plus petits (1m65 à 1m70 en moyenne) et plus râblés que leurs congénères. Leur mâchoire est également plus étroite (comptant 30 dents au lieu de 34), mais cela ne se voit pas lorsqu'ils ont la bouche fermée. Les écailles plus épaisses des Naikandjarans leur offrent une résistance extraordinaire aux températures extrêmes (chaudes comme froides). Leurs poumons sont en outre équipés de filtres supplémentaires qui leur permettent de respirer même dans des conditions difficiles ; ainsi, malgré l'air chargé de soufre et de cendres volcaniques de leur monde, les Naikandjarans peuvent vivre en extérieur sans masque respiratoire.

Kandjarans et Naikandjarans sont inter-fertiles. La progéniture résultant de ce genre d'unions est dans la majorité des cas un Kandjaran, ou du moins un enfant si génétiquement proche d'un Kandjaran qu'il est considéré comme tel. Dans environ un tiers des cas, cependant, naît un hybride appelé Jolkandjaran ("fils du peuple") possédant des traits des deux espèces, ainsi que certains traits uniques produits par l'expression de gênes récessifs possédés par les deux parents (ces mêmes gênes ne s'expriment pas lorsque les deux parents sont de la même espèce pour une raison que les généticiens n'ont pas encore comprise). Ces hybrides sont parfaitement acceptés dans les deux sociétés.

Histoire et cultureModifier

L'histoire des Naikandjarans, sans surprise, est étroitement liée à celle de leurs congénères. La tradition veut que les Naikandjarans aient également été asservis par les Précurseurs, qui se servirent d'eux comme d'une main-d'œuvre corvéable à merci dans les mines aussi profondes que dangereuses de Zoljan. À l'aube de la Guerre Infinie, leurs frères Kandjarans les libérèrent. Par reconnaissance, les Naikandjarans utilisèrent les techniques de mine et de forge que leur avaient enseigné les Précurseurs pour créer l'armement et la flotte des Kandjarans durant le conflit, en échange de la protection de ses derniers.

Le rôle du Protectorat Naikandjaran est aujourd'hui relativement similaire. Les Naikandjarans sont considérés comme les armuriers de la Ligue des Sept, et plus particulièrement de l'Empire Kandjaran, qui dispose d'accords commerciaux plus avantageux avec son allié de toujours.

La société naikandjarane est calquée sur le modèle de l'Empire de leurs frères génétiques. En effet, celle-ci est ostensiblement divisée en deux castes : les Janaks ("créateurs") et les Irodaks ("faiseurs"). La première caste est un mélange de noblesse (pour les titres et leur hérédité) et de bourgeoisie. Il s'agit d'artisans et de commerçants réunis au sein de syndicats contrôlant leurs domaines respectifs ; il y a ainsi le syndicat de l'ingénierie spatiale, le syndicat de l'agriculture, le syndicat des lettrés... Tout Janak paie une cens annuelle dont la valeur détermine leur élévation au sein de leur caste.

La seconde caste constitue le gros de la population naikandjarane et regroupe les cultivateurs, les ouvriers, les manutentionnaires... Eux aussi paient une cens (à l'exception de ceux n'ayant pas de travail) sous la forme d'heures de travail hebdomadaires. Cette cens déterminant aussi leur élévation dans la caste, les Irodaks travaillant le plus ou le mieux sont les plus en vue.

Le chef de la société naikandjarane est le Protecteur, nommé par les Chambres. Les Chambres sont deux assemblées parlementaires (une pour chaque caste) dont les membres sont élus sur liste par les membres les plus élevés de chaque caste. Selon la charte d'alliance des deux peuples, l'Empereur kandjaran a le droit de révoquer le Protecteur s'il estime que celui ne remplit pas ses obligations ou contrevient aux accords de l'Empire et du Protectorat. La chose s'est produite deux fois dans l'histoire : contre Jordek II, pour corruption, et Yklan I, pour désertion au combat.