FANDOM


Babel est la station spatiale la plus vaste de la Voie Lactée. Nous savons que ça a déjà été dit, mais vu que c'est nous qui l'avons construite, on ne se lasse pas de le répéter. Symbole de la collaboration des espèces intelligentes de la galaxie connue, sa construction elle-même fut menée par la coalition des Humains, des Synthétiques et des Raynkaïrii. Ça a failli très mal tourner, d'ailleurs : les trois espèces étaient chacune partie sur un projet de construction différent, donnant au produit final l'apparence d'un assemblage mal fichu d'ordures trouvées à la déchetterie et menaçant de tomber en morceaux.

On a donc dû recommencer la construction. Puis, la recommencer une troisième fois, car le Ministre des Affaires Étrangères de la Coalition s'était tiré avec une large partie du budget de la deuxième construction. Puis la recommencer une quatrième fois parce que des terroristes ont fait péter le chantier, convaincus que nous étions en train de construire une Étoile de la Mort (ils se sont quand même excusés).

Mais la quatrième construction fut un succès éclatant -complètement indépendant du fait que les Synthétiques décidèrent de se charger seuls de la création de la superstructure, ce coup-ci. Ne restait donc plus qu'à aménager l'intérieur, ce qui promettait d'être encore un beau foutoir. Fort heureusement, le premier commandant de la station pris la décision d'autoriser chaque espèce à aménager eux-mêmes leurs sections résidentielles dédiées. Comme ça, si quelque chose tournait mal, ce ne serait pas légalement notre faute. L'autre avantage de cette décision fut de donner aux nombreuses sections de la station Babel un aspect unique de melting-pot interstellaire et inter-espèces.

StructureModifier

La station Babel, dans sa forme actuelle, est un long cylindre entouré de deux grands anneaux. Elle tourne sur elle-même à une vitesse de deux tours par minute afin de générer à bord une gravité constante de 1 g. Certaines sections tournent toutefois indépendamment du reste, à une vitesse plus ou moins élevée afin d'obtenir une gravité plus forte ou plus faible.

C'est sur la partie externe de la structure que se trouvent les « habitats » où les méca-crabes (les petits drones s'occupant des réparations matérielles de la station) sont stockés lorsqu'ils ne sont pas au travail.

L'extérieur de la structure de la station comprend plusieurs panneaux solaires servant de source d'énergie secondaire, ainsi que de nombreux équipements d'observation et de mesure, la plupart existant en double ou en triple exemplaire en cas de problème. Car les problèmes finissent toujours par arriver.

Station Babel 2 (medium)

Salle de commandementModifier

Accréditation nécessaire : 3
Appelée aussi salle de coordination, la salle de commandement est l'équivalent du poste de pilotage pour la station Babel. C'est d'ailleurs de là qu'on la pilote lorsque le déplacement de la station s'avère nécessaire pour une raison ou une autre. Cela ne s'est jusqu'ici jamais avéré nécessaire.

Il s'agit d'une grande salle circulaire située sur trois niveaux, construite tout près du sommet de la station Babel. Enfin, au sommet ou au plus bas, ça dépend dans quel sens on regarde. C'est compliqué, les directions dans l'espace. Pour simplifier, la partie où se trouve la salle de commandement est appelée le « nord ». Toujours est-il que cette salle contient toutes les commandes et équipements nécessaires à la supervision du bon fonctionnement de la station, ainsi que les équipements de détection et de communication à longue distance.

Chambre du ParlementModifier

Accréditation nécessaire : 3
Là où se réunissent tous les consuls et les ambassadeurs, ainsi que le président du parlement, son secrétaire et son vice-président. S'y ajoutent naturellement plusieurs gardes pour faire joli dans le décor. La Chambre est une vaste pièce de forme hémisphérique située au cœur de la station -au propre comme au figuré- et garnie de fauteuils très larges et très confortables pour les consuls, entourant la table derrière laquelle siègent les quatre ambassadeurs du Conseil pour la Paix.

HangarsModifier

La station Babel compte une série de dix-huit hangars, divisés en trois séries de six situées tout autour de la section sud. Ils sont numérotés de A1 à C6. Les hangars de la série A sont réservés aux diplomates, chefs d'état, politiciens et autres VIP de tous poils -ou de toutes écailles. Les hangars de la série B sont dédiés à l'acheminement de marchandises. Les hangars de la série C, enfin, s'occupent de tout le reste : touristes, employés, types qui se sont gourés de destination, terroristes...

Hangars

AstroportModifier

Techniquement, l'astroport est une construction spatiale séparée de la station Babel, mais gérée par celle-ci à distance. C'est là que s'amarrent les vaisseaux trop larges (porte-containers, vaisseaux militaires...) pour entrer dans les hangars de Babel sans occasionner quelques menus tracas, genre bousiller la station. Ensuite de quoi, leurs cargaisons sont transférées sur des vaisseaux plus petits -généralement autopilotés ou télécommandés depuis la salle de commandement- avant d'être enfin amenées à la station Babel elle-même. C'est un système bien conçu, qui, comme tous les systèmes bien conçus, connaît régulièrement des pannes et des accidents.

HôpitalModifier

Accréditation nécessaire : 2 (pour certaines parties)
L'hôpital -ou dans le langage courant « l'hosto »- est la conclusion immanquable d'une soirée entre amis réellement réussie. C'est dans ce royaume des antibiotiques, des bandages, des bistouris et des antalgiques que les blessés, malades et autres hypocondriaques se font traiter par un personnel médical... au niveau de compétence très variable.

En effet, pour des raisons de budget et de manque de renouvellement du personnel, la plupart des infirmiers ont été remplacés par des assistants robotisés. Ceux-ci ne sont pas des Synthétiques, et n'ont en fait aucune intelligence propre. En conséquence… eh bien, ce n'est pas qu'ils soient nuls, c'est juste qu'ils ne peuvent faire que ce qu'on leur ordonne, et pas plus. Alors pour peu que le médecin en charge soit un gros nul en informatique ou qu'il ne sache pas s'exprimer clairement, les ordres donnés pourront être mal interprétés ou tout bonnement incompris… avec parfois les résultats qu'on imagine.

L'hôpital est situé vers le sud et peut accueillir jusqu'à cent-trente patients. Il comprend tout l'équipement médical de pointe, et est également équipé d'un crématoire, pour les soirées entre amis encore mieux réussies.

Hôpital

Section de quarantaineModifier

Accréditation nécessaire : 2
Pour les cas où l'on craint une épidémie de fièvre pourpre, de diphtérie orange ou de syphilis vert bouteille, a été construite cette section, située entre l'hôpital et le hangar, où sont envoyés les individus suspectés de trimballer toutes sortes de micro-organismes pas kasher. Un conseil : si vous tombez sur le repas pas terminé d'un résident, n'y touchez pas.

Poste de sécuritéModifier

Accréditation nécessaire : 2 (3 pour les geôles)
Autre étape importante pour ceux qui savent vraiment bien faire la fête, le poste de sécurité est le quartier général de la Milice de Babel. Contrairement à ce que le nom peut sous-entendre, c'est en fait une très grande section de la station, située à proximité de l'hôpital. C'est là que les miliciens viennent pointer au début de leur service, prennent leur équipement et leurs ordres, et c'est là aussi qu'ils prennent leurs pauses et se délestent de leur uniforme à la fin de leur service.

C'est là que se trouve l'armurerie, divisée en deux parties : une pour l'armement quotidien (essentiellement des armes non-léthales), et une contenant l'armement pour quand on ne plaisante plus (fusils d'assaut, snipers et autres grenades). Derrière l'armurerie se trouve la section des biens saisis, où l'on dépose les trucs louches retrouvés sur des suspects, que ce soit armes, drogues et photos dédicacées de BHL (sérieusement, quel genre de malade peut posséder ce genre de choses ?).

Le poste de sécurité comprend un petit pénitencier, incluant trente cellules individuelles pour accueillir des détenus avant leur transfert, et deux grandes cellules pouvant contenir jusqu'à vingt personnes pour ceux qui ne font que passer le temps de décuver.

Parc MagellanModifier

Une large section -l'une des plus grandes de la station- de la Roue Nord est consacrée à un grand parc rempli de tous ces trucs ringards qu'on trouve normalement dans les parcs : des arbres, de l'herbe, un lac, et des petits animaux (domestiqués). Franchement, c'est quoi l'intérêt d'aller dans l'espace si c'est pour qu'on y recrée les trucs qu'on trouve n'importe où sur Terre ? Et puis pourquoi ça s'appelle « Magellan » ? Magellan n'était pas jardinier, que l'on sache.

Enfin bon, si vous aimez caresser des lapins ou des chats, humer le parfum de la lavande, jeter des morceaux de pain aux canards ou vous rouler dans les feuilles, cet endroit est fait pour vous. Youpi.

Parc

Salle PanoramiqueModifier

La salle panoramique est une vaste pièce semblable à un œuf située à l'extrémité nord de la Station, juste au-dessus de la salle de commandement. C'est la seule partie de la station dont les parois sont presque intégralement faites d'un matériau transparent permettant d'admirer la magnifique voûte céleste du système Babel. Naturellement, la vue est corrigée par des filtres de sorte que Babel-S, le soleil autour duquel gravite la station, voie son rayonnement considérablement diminué pour qu'il ne soit pas dangereux pour les rétines.

Tous les vendredi soir, la gravité est coupée pendant deux heures, de même que la majorité des éclairages artificiels, donnant aux visiteurs la sensation unique de flotter dans l'espace. Faites cependant attention : on a vite fait de filer inintentionnellement un coup de boule à une jolie fille en essayant de s'approcher d'elle pour la draguer. Ceci n'est pas du vécu.

Salle panoramique

Promenade de SanginModifier

Cette partie de la station est une longue passerelle à la surface couverte de pavés -en pierre artificielle, faut pas déconner- traversant la Roue Nord d'un bout à l'autre et offrant une vue sans pareille sur les secteurs. Véritablement sans pareille, puisque, du fait de la forme circulaire de la structure, on y est littéralement entouré par différentes parties de la station. Déconseillée aux personnes sujettes au vertige : nos drones ménagers ont suffisamment de travail sans avoir à nettoyer du vomi projeté dans toutes les directions.

Cette promenade fut nommée en l'honneur du premier commandant de la station Babel le jour de sa retraite. Malheureusement, à ce moment-là, il avait déjà disparu, aussi nous n'avons pas pu savoir si ça lui a fait plaisir ou non. Sérieusement, il n'est même pas venu pour l'inauguration. Quel ingrat.

Section résidentielle GagarineModifier

Ah, enfin une section qui porte un nom logique. Bon, par contre, ça fait penser à Lady Gaga, mais on ne peut pas tout avoir.

Cette section résidentielle est celle réservée aux humains. En théorie, n'importe quelle espèce extra-terrestre pourrait s'y installer, mais en pratique, puisqu'elle n'a été adaptée à aucun de leurs besoins particuliers, seuls des humains y vivent.

C'est la plus grande de toutes les sections résidentielles. Les chambres standards sont chacune équipées d'un projecteur holographique, d'un poste Hypernet, d'une cuisine intelligente, d'une salle de bains avec douche automatique, d'une couchette à gravité régulable et de ces toilettes ultra-sophistiquées qui vous projettent de l'eau chaude dans la raie des fesses pour remplacer le papier-toilette. Le luxe futuriste, quoi. Par contre, faut avoir les moyens. Et si vous êtes vraiment plein de thunes (ou que vous êtes un employé avec le rang suffisant), vous pouvez même vous offrir une des suites. Mais ne rêvons pas, c'est seulement pour les veinards. Ou pour les PJs, qui sont tous des sales privilégiés. Saloperie de PJs…

Chambre

Section résidentielle HESTIAModifier

La section résidentielle réservée aux Synthétiques. En fait de section résidentielle, il s'agit d'un grand serveur où les robots et machines dans lesquelles sont incarnés les Synthés viennent se brancher pour… pour… pour faire on sait pas trop quoi, en fait. Peut-être qu'ils ont un genre d'univers virtuel là-dedans, où ils s'amusent à… à faire ce qui peut bien amuser des Synthétiques. Les autres espèces, y compris les Humains, n'y ont accès que dans des circonstances exceptionnelles.

HESTIA est la plus petite section résidentielle de Babel, ayant tout juste la taille d'un entrepôt. Quant à savoir combien de Synthés arrivent à rentrer là-dedans…

Section résidentielle GahtarrModifier

Section où sont localisées les résidences bâties spécifiquement pour accueillir les Raynkaïrii. La température y est plus élevée que la moyenne, l'humidité plus faible, et l'éclairage y tire plus sur le rouge-orangé, pour rappeler l'étoile qui éclaire Raynk. Il est conseillé aux Humains de prendre leurs précautions avant d'y circuler : rester hydratés, ne pas y passer trop de temps, et vous assurer que vous n'êtes pas en train de transpirer sur quelqu'un. On appelle ça les bonnes manières.

Section résidentielle XexasModifier

Comme son nom l'indique. Les Xexas préfèrent des résidences ressemblant à un croisement entre une alvéole de ruche et l'intérieur d'un cocon. C'est en outre l'une des parties les plus silencieuses de la station, et des moins éclairées, car les Xexas ne parlent pas et n'ont pas besoin de beaucoup de lumière. Bonjour l'ambiance de film d'horreur.

Section résidentielle LeviModifier

Section en cours de construction ayant pour objectif d'accueillir n'importe quelle espèce grâce à des habitats modulables. Pour l'heure, seule la structure a été construite. Elle est nommée en l'honneur de Samson Levi, astronome découvreur de l'astéroïde du même nom qui nous permit de découvrir la technologie de l'Origami Hyperspatial.

Mess AldrinModifier

« Une armée marche sur son ventre », disait Vauban. Cela vaut aussi pour une station. C'est pourquoi Babel s'est fait construire ce qu'on fait de mieux en matière de restaurant collectif. Le mess Aldrin peut accueillir jusqu'à 600 employés du projet Babel et les nourrir correctement à n'importe quelle heure de la journée. Tout dans la cuisine est automatisé, de la préparation des plats jusqu'au nettoyage des couverts, remplaçant efficacement les cuistots et les plongistes. On a même des mini-drones ménagers qui vous électrocutent si vous collez du chewing-gum sous les tables. Restaurant Le Goût du Risque

Restaurant chic jouxtant la Promenade Sangin, Le Goût du Risque propose un menu très varié changeant chaque mois, issu des nombreuses cuisines terriennes, de la cuisine française à la cuisine antillaise, en passant par la japonaise, la rwandaise, la mexicaine et bien d'autres. Il est possible de commander des plats « hors-saison » pour peu qu'on soit près à payer un chouïa plus cher. Le restaurant emploie des serveurs-robots à intelligence simulée, mais les cuisiniers sont tout ce qu'il y a de plus humain.

Mess

Bar RétrofuturModifier

La station Babel dispose naturellement de plusieurs bars, bistros et autres troquets, mais le Rétrofutur est le plus populaire, notamment auprès des employés de Babel car ils y disposent d'une réduction. Cet établissement est un bar à thème : le futur tel qu'on l'imaginait au milieu du XXème siècle. La décoration est donc riche en ordinateurs énormes, en outils (prétendument) atomiques et en tenues bien kitsch.

Restaurant

Consulat VizutrljjjmaggoldakrouModifier

C'est là que traîne cette espèce bizarroïde lors de leurs visites -le consul y réside naturellement de façon permanente-, où ils ont établi un genre de nid dégueulasse fait semble-t-il de leurs excrétions. Inutile de préciser que personne n'y fout jamais les pieds.

Consulat FaerisModifier

C'est dans cette partie de la station que réside le consul de nos anciens ennemis, de même que les délégations faeris. Les réparateurs et les drones d'entretien y font des passages réguliers, car les Faeris aiment beaucoup faire la fête et casser des trucs. Le fait que les greffiers n'aient pas de tabou contre la nudité font que les Humains se posent pas mal de questions sur la nature précise des fêtes organisées là-dedans.

Consulat CaolideModifier

Construire un consulat pour les Caolides fut une gageure. En effet, il a quand même fallu concevoir une section entièrement remplie d'eau sans que la pression ne brise la structure ou que la flotte n'aille bousiller tel ou tel circuit électrique. Pour d'évidentes raisons, les visites des autres espèces sont très rares, quoique toujours bien acceuillies par les Caolides. Quelles aimables créatures.

Galerie Star-PognonModifier

C'est inévitable chaque fois qu'il y a un grand nombre de gens qui habitent au même endroit : tôt ou tard, des marchands finissent par apparaître pour remplir les maisons des gens de produits ridicules. L'espace ne fait pas exception. La galerie Star-Pognon est donc le principal rassemblement de boutiques, de marchés et d'étalages de la station Babel. On y trouve notamment la boutique Hello Babel, revendeur officiel des produits dérivés de la station : mugs Babel, t-shirts « l'espace, ça craint, mais Babel un peu moins », figurines des célébrités de la station et autres babioles vendues à un prix scandaleux. Inutile, donc indispensable !

Gallerie Star-Pognon

Stade de zéro-ballModifier

Ce nouveau noble sport est également présent sur Babel. Le stade est la deuxième section la plus vaste de toute la station après le parlement, et la seule à avoir une forme ovale. Elle contient également des gradins, deux loges VIP et deux vestiaires avec douches.

Section R&DModifier

Accréditation nécessaire : 3
Le véritable nom, c'est « Section de Recherche et Développement », mais on dit juste « Section R&D » pour faire genre. Les plus branchés disent « SERD », prononcé « sèrde », mais en général ils se font traiter de hipsters et on les méprise cordialement.

Cette section est la partie de la station Babel dédiée à… devinez ? La recherche scientifique et le développement de nouvelles technologies. Elle est responsable de nombreux gadgets, armes et outils, dont certains fonctionnent vraiment et n'ont que des chances modérées de tuer leur utilisateur. Quant à savoir s'ils s'avèrent utiles, après ça… Ben, comme le disent les scientifiques de cette section : « c'est le boulot du service marketing ».

La section R&D travaille sur un large éventail de projets différents. La plupart sont des contrats gouvernementaux financés par la Coalition, mais nos chercheurs travaillent également sur des projets financés par des groupes privés. Des groupes tels que… eh bien, tels que… tels que plusieurs corporations dont… dont le nom nous échappe sur le moment. Et pas parce que nous n'avons pas accès à ces informations classifiées, pas du tout ! Nous vous ferons savoir qu'il n'y a rien dans cette station que nous ignorons ! Parfaitement !

En plus de tout ça, c'est ici que l'on fabrique les produits dérivés de la chaîne Hello Babel. Donc, si jamais vous avez un problème avec l'un d'entre eux et que vous avez pensé à acheter une garantie, c'est ici que vos plaintes seront ignorées !

R&D

Section techniqueModifier

Accréditation nécessaire : 1
Cette large section contient tout ce qui est serveurs informatiques, générateurs électriques, générateurs d'écrans cinétiques, et autres machins techniques auxquels on ne comprend rien mais qui pourraient nous pourrir la vie s'ils venaient à mal fonctionner. C'est pourquoi la section technique grouille d'experts, de techniciens et de bricoleurs en tous genres pour s'assurer que toutes les fonctionnalités de la station ne partent pas en sucette en même temps.