FANDOM


Station Babel Modifier

Sérieusement ? Il faut que nous vous expliquions encore ce que c'est que la station Babel ? Vous n'avez absolument pas lu le reste, ou quoi ? Ah ! Mais c'est à vous décourager d'être narrateur !

  • Type : station spatiale
  • Système : Babel
  • Périmètre : 30 km
  • Gravité : 1 G (artificielle)
  • Température moyenne : 18 °C
  • Durée d'un jour : 24 heures
  • Durée d'une année : 365 jours locaux
  • Système politique : gouverneur militaire de la Coalition
  • Population : 250.000 habitants

Terre Modifier

Le berceau de l'humanité est aujourd'hui la capitale de la Coalition et l'un des plus importants mondes de la galaxie connue. Et il ne saurait en être autrement : après tout, nous vivons dessus. On compte pas pour de la merde, que diantre !

Tous les problèmes que la Terre a connu durant le XXème et le XXIème siècle n'ont pas disparu comme par enchantement en 2135. Aujourd'hui encore, notre planète d'origine est en proie à la surpopulation -quoique ce soit en passe d'être réglé grâce à la colonisation-, voit pas mal de conflits éclater à sa surface -bien que la naissance de la Coalition ait permis de mettre un terme à bon nombre de guerres- et connaît au surplus une énième crise écologique due au réchauffement climatique et à la montée des eaux -même si des projets scientifiques colossaux sont mis en place pour en contrer les effets.

Tout n'est donc pas rose sur la planète bleue, mais au moins on commence à voir le bout du tunnel et un âge d'or pourrait même débarouler d'ici peu si tout va bien et que le temps le permet. L'économie connaît en effet un véritable boom depuis le début de l'ère hyperspatiale, et des marchés interstellaires sont nés, parfois même avec d'autres espèces. La recherche scientifique a repris du poil de la bête après avoir connu un long passage à vide à la fin du XXIème siècle, aidé en cela par les échanges avec les autres civilisations. Mieux encore, le niveau de vie s'accroît régulièrement à la faveur de nouvelles découvertes médicales et de profonds changement sociaux initiés durant le siècle précédent. Ah oui, et plusieurs drogues ont été légalisées aussi. Ça joue sûrement.

  • Type : planète tellurique
  • Système : Sol
  • Périmètre : 40.075 km
  • Gravité : 1 G
  • Surface émergée : 29 %
  • Température moyenne : 15 °C
  • Durée d'un jour : 24 heures
  • Durée d'une année : 365 jours locaux
  • Système politique : fédération de nations
  • Population : 11 milliards d'habitants
  • Gentilé : terrien

Lune (Sélèné) Modifier

Pour comble d'ironie, la Lune, première étape de notre conquête de l'espace, a pour ainsi dire été abandonnée par l'humanité. En partie parce qu'elle n'a que peu de valeur sinon pour les importantes réserves d'hélium-3 dont nos centrales à fusion sont friandes, mais surtout parce que c'est sur la face cachée de notre bon vieux satellite qu'est installé le complexe OLYMPUS, la base principale des Synthétiques.

OLYMPUS est un vaste dôme couleur argent chromé que l'on peut distinguer de l'espace (mais pas de la Terre, face cachée oblige). On sait qu'il comprend une station d'observation astronomique, un astroport et un projecteur de rayon attracteur dont les Synthétiques se servent pour « capturer » météores et comètes, afin de prélever leurs matériaux, mais aussi détourner ceux qui menacent de s'écraser sur la Lune ou sur Terre.

Rares sont les Humains à être autorisés à pénétrer dans le saint des saints de nos amis mécaniques. Ils sont soit des fonctionnaires de la Coalition, soit des chercheurs venus collaborer sur certains projets de recherche nécessitant leur présence effective. Dans les deux cas, leur séjour est à chaque fois aussi court que possible. Les Synthétiques ne les fichent pas impoliment à la porte, mais il est clair qu'ils protègent jalousement leur vie privée.

  • Type : satellite naturel
  • Système : Sol
  • Périmètre : 3.474 km
  • Gravité : 0,1654 G
  • Surface émergée : 100 %
  • Température moyenne : -77 °C
  • Durée d'un jour : 27 jours et 7 heures
  • Système politique : membre de la Coalition (partie humaine), inconnu (partie synthétique)
  • Population : 150 humains, nombre inconnu de Synthétiques
  • Gentilé : sélénite

Freedom's Price Modifier

« Le prix de la liberté » est le nom donné à cette planète qui sert de capitale non-officielle à la Ligue des Planètes Indépendantes. Et elle le mérite bien. Colonisée grâce à des fonds privés et sans le soutien d'aucun gouvernement ou corporation (en tous cas, c'est ce que dit la pub), Freedom's Price est une planète au climat très rigoureux dont seule une petite partie est pour l'instant habitable. Ses habitants partagent le plus clair de leur temps entre la domestication de leur monde et cracher sur cette putain de Coalition dont ils n'ont que faire parce que les Freedomiens sont de vrais mecs, eux.

L'économie et la société freedomienne dépendent essentiellement de deux choses : l'agriculture vivrière et la contrebande. Freedom's Price ayant en effet un certain dédain pour les lois interstellaires, le marché noir y a pratiquement pignon sur rue. C'est également en raison de ce dédain que la planète accueille un certain nombre de rejetés et d'exilés de la société coalisée : opposants au gouvernement de la Coalition, criminels en fuite, libertariens n'appréciant pas les impôts en général et autres contestataires forts en gueule.

Freedom's Price est dirigée par un maire élu pour deux ans au suffrage universel, qui s'entoure d'adjoints ayant chacun leur domaine (comme des ministres, en somme, mais avec moins de pouvoir et un titre moins classe). L'actuel maire est Chaka Shambu, qui affirme être le dernier des Zoulous. Les précédents présidents de la Coalition se montrèrent tous hostiles à différents degrés au gouvernement de Freedom's Price, l'accusant de tous les maux (quoique pas toujours de manière injustifiée), de l'incitation au crime organisé à l'association de malfaiteurs. L'actuelle présidente se montre moins froide, mais a tout de même sous-entendu dans un discours public que Shambu permet à des pirates de traverser l'espace de Freedom's Price librement dans l'espoir que ceux-ci s'en prennent à la Coalition.

  • Type : planète tellurique
  • Système : Bartolomé de las Casas
  • Périmètre : 32.100 km
  • Gravité : 0,998 G
  • Surface émergée : 63 %
  • Température moyenne : 7 °C
  • Durée d'un jour : 31 heures
  • Durée d'une année : 150 jours locaux
  • Système politique : démocratie directe
  • Population : 115.000 habitants (75 % humains, 15 % Faeris, 5 % Raynkaïrii, 5 % divers)
  • Gentilé : freedomien

Raynk Modifier

Le coeur du Dominion Raynkaïrii est une planète aride en orbite de deux étoiles jumelles, Oytt et Ateverr. Les rares océans présents à la surface ressemblent davantage à des mers intérieures. Le relief de Raynk la fait ressembler à un vaste champ de bataille, ou a un bac à sable où des dieux se seraient entraînés à faire jaillir des montagnes, des plateaux et des canyons un peu partout. Et après la Guerre des Trois Fleuves, c'est devenu pire : une chaîne de montagnes toute entière a été transformée en un grand rift radioactif, une vallée encaissée est devenue un lac artificiel, et il y a même une mer qui s'est métamorphosée en une sorte de gigantesque stalagmite de cristal (on ne sait absolument pas comment ils ont fait ça).

Conformément à la tradition de la Narzkarzdan, les villes raynkaïrii sont construites à l'intérieur des basses montagnes. Celles-ci sont sculptées et creusées de leurs flancs jusqu'à leurs profondeurs, et les cités y sont toutes organisées de la même façon : les quartiers résidentiels au plus près de la surface, et les industries au centre. Naturellement, les castes les plus importantes sont situées dans les parties les plus élevées. Il existe quelques constructions hors des montagnes, cependant, notamment les deux astroports de la planète et les exploitations agricoles, qui couvrent l'essentiel des terres cultivables.

  • Type : planète tellurique
  • Système : Nirzakaa
  • Périmètre : 38.780 km
  • Gravité : 1,02 G
  • Surface émergée : 87 %
  • Température moyenne : 35 °C
  • Durée d'un jour : 31 heures
  • Durée d'une année : 310 jours locaux
  • Système politique : système de castes, autocratie
  • Population : 21 milliards d'habitants
  • Gentilé : raynkhor

Fambukum-Fambukum-Grorala Modifier

La manie des Kapteras de donner des noms inutilement longs et compliqués à tout et n'importe quoi touche naturellement leur planète d'origine. Sérieusement, « fambukum-fambukum-grorala » ressemble davantage au bruit qu'une mémé en fauteuil roulant ferait en tombant par la fenêtre du septième étage et en percutant plusieurs balcons au passage qu'au nom qu'on donnerait au monde qui vit son espèce naître. Mais nous nous égarons.

La surface de Fambukum-Fambukum-Grorala a pas mal en commun avec la Terre, à ceci près que les jours y sont deux fois plus courts et les années plus de cinq fois plus longues. Les Kapteras résident dans de gigantesques arcologies sous dômes que l'on peut distinguer de loin aux énormes volutes de fumée noire qu'ils émettent constamment. En fait, la capitale Fatopia-fatopi-kanjur émet tellement de pollution du fait de son industrie en expansion rapide qu'on distingue ses émanations depuis l'orbite.

  • Type : planète tellurique
  • Système : Shiva Ouest
  • Périmètre : 32.100 km
  • Gravité : 0,95 G
  • Surface émergée : 41 %
  • Température moyenne : 18 °C
  • Durée d'un jour : 12 heures
  • Durée d'une année : 1760 jours locaux
  • Système politique : théocratie
  • Population : 2 milliards
  • Gentilé : fambukum-fambukumi-groralien

Irrta Modifier

Irrta est une planète de très grande taille presque entièrement recouverte par une épaisse flore qui s'étend même sur la surface des océans : la Mexerax. Cette gigantesque jungle amphibie est le résultat direct des expérimentations et créations génétiques des Xexas. Nos chercheurs n'ont cependant pas pu déterminer s'il s'agit d'un résultat accidentel ou intentionnel. Dans un cas comme dans l'autre, les Xexas ont appris a en tirer parti, puisque la Mexerax est la source de la plupart de leurs matières premières, de leur nourriture et de leurs composés chimiques essentiels. Plusieurs physiciens ont même suggéré que la Mexerax leur servirait de source d'énergie, mais eux-mêmes avouent être perplexe sur la méthode employée par les Xexas. Brûlent-ils la matière organique générée ? Font-ils usage des variations de température de la Mexerax ? S'agit-il de tout à fait autre chose encore ?

Les villes d'Irrta sont toutes presque entièrement souterraines, creusées dans les profondeurs de la croûte planétaire, souvent jusqu'à atteindre le manteau externe (l'usage de l'énergie géothermique fut très répandue jusqu'à récemment). Seules les installations de surveillance planétaire et spatial, les entrepôts commerciaux et les astroports sont bâtis à la surface, pour des raisons pratiques.

  • Type : planète tellurique
  • Système : Narzkaa
  • Périmètre : 87.020 km
  • Gravité : 1,35 G
  • Surface émergée : 51 %
  • Température moyenne : 27 °C
  • Durée d'un jour : 72 heures
  • Durée d'une année : 1145 jours locaux
  • Système politique : oligarchie
  • Population : 75 milliards d'habitants
  • Gentilé : irrtan

Caon Modifier

Autrefois appelée Ursa Prima par les Humains qui ignoraient que la planète était déjà occupée à leur arrivée, Caon (prononcé « ka-onne » et surtout pas « con ») est la planète d'origine des Caolides, et la seule qu'ils aient colonisé. Un gigantesque océan recouvre presque entièrement la surface, à l'exception de quelques petites îles, apparemment artificielles, et du pôle nord, qui est le seul continent de la planète -et un bien petit continent, en plus : à peine la taille de l'Europe de l'Ouest.

Les anciens colons humains disaient de Caon qu'elle a deux saisons : la saison des pluies, et la saison des pluies torrentielles. Effectivement, la planète a une hygrométrie très élevée et sa troposphère est presque toujours emplie d'épais nuages. Durant la deuxième moitié de l'année, les températures baissent et les pluies se transforment en gigantesques tempêtes. Tout cela n'a bien sûr aucun impact sur la civilisation caolide, qui est bâtie au fond des océans.

Une petite ville nommée Thétys a été construite dans l'archipel artificiel de Neptune pour accueillir les éventuels visiteurs non-caolides, et servir de cité balnéaire pour touristes fortunés (qui passent l'essentiel de leurs visites sous dôme, bien sûr ; qui voudrait passer ses vacances sous la pluie ?). Elle est principalement habitée par une centaine d'Humains et une poignée de Faeris.

  • Type : planète tellurique
  • Système : Ursa Minor
  • Périmètre : 41.900 km
  • Gravité : 1,1 G
  • Surface émergée : 4 %
  • Température moyenne : 21 °C
  • Durée d'un jour : 12 heures
  • Durée d'une année : 780 jours locaux
  • Système politique : inconnu
  • Population : inconnue, estimée à 4 milliards d'habitants
  • Gentilé : caonien

Fyrio Modifier

La planète d'origine des Faeris est aussi peu hospitalière qu'on peut l'être sans devenir totalement inhabitable. Sa géologie très active fait que les éruptions volcaniques, les séismes et les glissements de terrains sont monnaie courante. À cela s'ajoute une faune et même une flore hostile et particulièrement envahissante, contre lesquelles les villes faeris ont dû ériger de hautes murailles garnies de défenses et de pièges seulement pour ne pas être complêtement infestés de prédateurs et de plantes grimpantes. Par-dessus le marché, une longue histoire de conflits destructeurs ont endommagé la couche d'ozone et rendu la météorologie instable. L'un dans l'autre, Fyrio est la destination rêvée pour offrir des vacances à quelqu'un que vous n'aimez pas !

De fait, la population faeris est concentrée dans les quelques parties de la surface où les catastrophes naturelles sont plus rares, lesquelles se trouvent principalement près des côtes de l'hémisphère sud. Les villes faeris sont construites de façon à absorber un maximum de dégâts (en cas de tremblement de terre ou d'émeute) et à pouvoir être facilement reconstruites.

  • Type : planète tellurique
  • Système : Pollux
  • Périmètre : 51.900 km
  • Gravité : 0,9 G
  • Surface émergée : 46 %
  • Température moyenne : 11 °C
  • Durée d'un jour : 20 heures
  • Durée d'une année : 780 jours locaux
  • Système politique : autocratie
  • Population : 12 milliards
  • Gentilé : fyrion

SKKLKCCRAFTORKgarkapadjou Modifier

Il s'agit de la planète où naquirent -du moins, on le suppose- les Vizutrljjjmaggoldakrou, ainsi que vous l'avez sans doute déjà deviné car il n'y a vraiment qu'eux pour trouver des noms aussi imprononçables.

À la différence des autres planètes habitées, Skkklkccraftorkgarkapadjou n'est pas une planète tellurique mais une géante gazeuse. Nous ignorons comment au juste font les Vizutataouïne-les-bains pour vivre sur une planète qui n'a pas de surface solide. Résident-ils près du cœur, solide, de la planète ? Dans des stations volantes ? À notre connaissance, aucun représentant d'aucune autre espèce n'a jamais été autorisé à visiter cette planète, aussi en ignorons-nous presque tout. Et puis, honnêtement, on s'en fout un peu de savoir comment ces machins peuvent bien vivre.

  • Type : géante gazeuse
  • Système : Leo
  • Périmètre : 755.810 km
  • Gravité : 3,57 G
  • Surface émergée : inapplicable
  • Température moyenne : -154°
  • Durée d'un jour : 8 heures
  • Durée d'une année : 11.410 jours locaux
  • Système politique : inconnu
  • Population : inconnue
  • Gentilé : foutrement inapplicable

Epsilon IX Modifier

Petite planète glacée en orbite de la géante gazeuse Epsilon, Epsilon IX fait partie de la catégorie des planètes dites « à habitabilité variable ». Sa température varie grandement entre le jour et la nuit, et elle se trouve parfois dans l'ombre d'Epsilon durant des semaines, la plongeant dans l'obscurité même durant la journée. En conséquence, lorsqu'elle fut découverte par télémétrie par les astronomes de la Coalition, Epsilon IX ne fut pas considérée comme une cible viable pour la colonisation.

Si Epsilon IX ne présente que peu d'intérêt en elle-même, son système est lui assez intéressant d'un point de vue astrophysique. Epsilon en est la seule planète, mais une analyse du vaste champ d'astéroïdes entourant son étoile révèle qu'il s'agissait autrefois de plusieurs -trois ou quatre- planètes telluriques. Les théories abondent pour expliquer ce qui a pu leur arriver, mais rien n'est certain.

  • Type : satellite tellurique
  • Système : Epsilon
  • Périmètre : 9.400 km
  • Gravité : 1,15 G
  • Surface émergée : 34 %
  • Température moyenne : -1.5 °
  • Durée d'un jour : 17 jours et 2 heures
  • Système politique : aucun
  • Population : aucune
  • Gentilé : inapplicable