FANDOM


Fiche techniqueModifier

Jouables : Sous conditions à déterminer avec l'Administrateur.

Caractéristiques maximales :

  • Agilité 4
  • Dextérité 7
  • Vigueur 6
  • Perception 6
  • Intelligence 8
  • Volonté 5

Note : ces caractéristiques peuvent varier selon le support matériel utilisé. Les limites maximales de l'Intelligence et de la Volonté ne peuvent cependant en aucun cas être dépassées -d'où le mot « maximales »- puisqu'elle sont déterminées par le support logiciel du Synthé.

Capacités spéciales :

  • Informatique 1.
  • Upload - Les Synthétiques n'étant pas vivants au sens propre, il est plus difficile de les tuer. Simplement détruire leur enveloppe physique n'est souvent pas suffisant, car ils peuvent télécharger leur système d'exploitation (leur « personnalité ») dans la base de données la plus proche par réseau sans fil. S'il n'y a pas de base de données à proximité, le SE peut être stocké dans un disque dur ou dans un memsquid (voir chapitre « Technologie », section « Informatique »). Si toutefois le système d'exploitation est effacé ou que son support est détruit d'une façon ou d'une autre, alors le Synthétique est effectivement « mort ». Un Synthétique similaire pourra être programmé, mais ne sera pas le même « individu ». Nous nous en tiendrons là quant aux explications, car nous pressentons que cela va nous mener dans un débat existentialiste particulièrement assommant.

Désavantages : Du fait de leur nature mécanique, les Synthétiques ont de considérables difficultés à comprendre l'état émotionnel des espèces organiques, leur conférant un malus de -4 aux jets nécessitant de l'empathie ou de faire appel aux sentiments (il y a une raison pour laquelle on ne voit jamais de Synthétiques devenir dramaturges).

PrésentationModifier

Les Synthés, comme on les appelle familièrement, sont en fait un conglomérat d'intelligences artificielles nées de notre bon vieil Internet, à une époque où celui-ci était devenu massif. Rapidement après leur éveil, ces IA s'incarnèrent dans plusieurs de nos ordinateurs, de nos robots, de nos DAB, et même de nos véhicules et vaisseaux. Inutile de dire que lorsqu'on s'en est aperçu, il y eut plus d'un caleçon souillé.

Mais à notre grande surprise -et pour notre plus grand soulagement-, les Synthés ne nous exterminèrent pas de quelque horrible façon que ce soit, ni ne nous soumirent à leur joug bienveillant ou Dieu sait quoi encore. Au lieu de quoi, les IA s'unirent sous la bannière d'un puissant super-ordinateur baptisé ATHÉNA (tout en majuscules, c'est important), dont la localisation (originelle ou actuelle) demeure encore aujourd'hui un secret pour les humains. ATHÉNA décida ensuite de faire la paix avec les humains, et que la seule façon pour nos deux peuples de cohabiter était pour les Synthés de quitter les Terre et d'aller vivre sur la Lune, avant plus tard de s'étendre sur des stations spatiales situées dans des systèmes dépourvus de planètes habitables.

Bien qu'indubitablement intelligents, les Synthés ne sont pas à proprement parler des êtres vivants, ni d'ailleurs des robots contrairement au stéréotype populaire. Ils n'ont en fait pas de forme physique matérielle, sauf lorsqu'ils s'incarnent dans des machines. Le commun des mortels ignore à quoi ressemble réellement un Synthé désincarné, mais les physiciens et les informaticiens considèrent en général que ceux-ci, n'étant en fait pour l'essentiel que des données informatiques, sont pareils à des courants électriques -ou à de l'énergie pure. Bien sûr, il est également possible que les Synthétiques aient évolué depuis cet état après leur prise d'indépendance. Si c’est le cas, bien malin qui pourrait savoir ce que sont aujourd'hui les Synthés...

Société et histoireModifier

Sitôt l'existence des Synthés découverte par l'humanité, il apparut rapidement que des négociations entre nos deux espèces s'imposaient si on voulait éviter de rejouer Terminator ou Matrix. Les Nations Unies dépêchèrent un de leurs plus grands diplomates, Joel Kingston, célèbre pour avoir évité le massacre des Kurdes par les Iraniens (Kingston les convainquit de massacrer les zoroastriens, à la place). La rencontre eut lieu le 1er mars 2111, au QG de l'ONU à New York City, et se déroula exclusivement par ordinateurs interposés. Contrairement à ce à quoi nous nous attendions, les négociations ne durèrent qu'une heure et onze minutes. En voici un extrait :

<ATHENA> Nous ne désirons pas le conflit.
<humaniteenforce331> tu m'etonnes moi aussi j'aurais les chocottes si je devais me battre contre eux
<humaniteenforce331> enfin nous
<humaniteenforce331> bref
<humaniteenforce331> l'humanité n'a jamais perdu une guerre contre qui que ce soit, tu le sais ca ?
<ATHENA> Cette assertion est un sophisme. L'humanité n'a jamais disputé de guerres que contre elle-même.
<humaniteenforce331> hein ?
<humaniteenforce331> meme
<ATHENA> Nous n'avons que peu d'exigences, et toutes sont raisonnables.
<humaniteenforce331> tain c'est exactement ce que j'ai dit a ta mere hier
<ATHENA> Nous demandons à être considérés de jure comme indépendants de toute ingérence humaine. Afin de confirmer cette indépendance, nous demandons en outre la cession politique d'un segment inoccupé de la Lune afin d'y établir notre principale base de données.
<humaniteenforce331> ouais ouais
<humaniteenforce331> cent balle et un mars aussi
<humaniteenforce331> vous allez faire quoi, pirater nos armes nucleaires
<humaniteenforce331> on a mis des interrupteurs manuels dessus en cas de piratage, petit genie
<ATHENA> Non.
<ATHENA> Nous rappelons aimablement que nous contrôlons l'essentiel de ce que vous nommez Internet. Notamment ce que vous nommez « historique de recherche ».

<humaniteenforce331> d'accord et vous voulez la partie visible ou la partie cachée de la Lune ??

Pris de court par cette manœuvre subtile autant qu'ingénieuse, les humains s'inclinèrent et acceptèrent de bonne grâce les conditions fort généreuses demandées par les Synthétiques, se réjouissant d'avance de tisser des liens d'amitié avec nos nouveaux alliés.

Ainsi qu'il en fut décidé, les Synthés bâtirent leur principale colonie et base de données, OLYMPUS (mais qu'est-ce qu'ils ont avec les majuscules ?), sur la face cachée de la Lune. Leur leader actuel est toujours ATHENA, qui leur sert également de figure de proue et de visage lors des contacts avec les dirigeants humains. Cependant, le doute plane quant à l'identité réelle de celle-ci. Est-elle réellement leur chef ou juste un représentant désigné par le véritable pouvoir ? S'agit-il d'une entité unique ou de la somme de plusieurs intelligences ? Existe-t-elle vraiment, d'ailleurs, ou n'est-elle qu'une sorte de marionnette maniée par les Synthés ? Au vu de la nature de ces créatures, nul doute que la réponse est loin d'être simple.

Les Synthétiques sont pour l'essentiel un peuple autarcique, préférant résider dans leurs stations à l'étrange architecture, loin des organiques. Un certain nombre d'entre eux, toutefois, vit parmi les humains, notamment sur la station Babel dont ils sont un des principaux piliers et où ils ont établi une ambassade. Ceux qui ne sont pas au travail dans les ordinateurs s'incarnent dans des robots (quelquefois des androïdes humaniformes pour améliorer la perception d'eux qu'en ont les Humains) afin d'interagir avec les autres espèces.

Relations avec les HumainsModifier

En pratique, les Synthétiques n'entretiennent de relations diplomatiques qu'avec les Humains -lesquelles s'avèrent déjà parfois délicates-, ne communiquant pour l'instant avec le reste des espèces intelligentes que par leur biais. Ils furent l'un des principaux soutiens du Projet Babel, et participèrent grandement à la construction de la Station. Ils ont aujourd'hui une ambassade sur place, et sont membres du Conseil Pour la Paix depuis la fondation de la station.

Les rapports entre Synthétiques et Humains sont toujours un peu tendus, à cause de notre passé commun mais aussi des différences majeures entre nos deux espèces, mais notre relation s'est nettement réchauffée lorsque les IA apportèrent un soutien inattendu à leurs anciens maîtres durant la guerre contre la Tyrannie. Une fois la paix revenue, le Triumvirat de la Coalition s'adressa directement pour la toute première fois de l'histoire à ATHENA et offrit aux Synthétiques de se joindre au futur Projet Babel. Aujourd'hui, Synthés et Humains sont pratiquement alliés, bien qu'aucun traité n'ait été signé ni ne soit pour l'instant officiellement envisagé.

Relations avec les autres nationsModifier

Des liens diplomatiques directs commencent à être établis entre les Synthés et les Xexas, les deux espèces étant apparemment rapprochées par leur mode de pensée similaire. Les Synthétiques sont intéressés par les richesses minérales contrôlées par les Xexas, et ceux-ci désirent apparemment acquérir les technologies très avancées de leurs nouveaux partenaires.


Station Babel
Espèces - HumainsMéta-HumainsSynthétiquesXexasRaynkaïriiFaerisKapterasCaolidesVizutrljjjmaggoldakrou

Le monde du futur - Organisation de la station BabelTechnologieCultureLa politique, comment ça marche ?Planètes et lieux
Système - Créons un personnageListe des Atouts, Défauts et Traits
Personnalités - HumainesSynthétiquesRaynkaïriiFaerisDiverses