FANDOM


IntroductionModifier

Bonjour Tropico ! Ici votre animateur radio préféré Juanito !

Comme vous le savez certainement, les élections se sont terminées hier au soir par la victoire d'El Presidente face au generalissimo Santana. Les résultats sont de 117 % de votes favorables à El Presidente contre seulement 1,2 % pour Santana, ainsi que 32 morts à 11 parmi leurs supporters respectifs. Le generalissimo Santana a affirmé dans une entrevue ce matin que cet échec retentissant s'explique par le fait que ses troupes avaient certainement été démotivées suite à un lavage de cerveau organisé par le KGB, la CIA et le Hezbollah combinés.

El Presidente, pour qui la victoire n'est pas une surprise, a d'ors et déjà repris ses fonctions dans son palais. Lors d'un discours depuis le balcon de son bureau, il a promis au peuple tropiquéen que son nouveau mandat -le huitième successif- verrait un accroissement substantiel des salaires, une chute du chômage, et la transformation de Tropico en une superpuissance dépassant les USA et l'URSS.

Des observateurs indépendants affirment que la victoire de notre leader préféré serait avant tout due à la guerre souterraine que se mènent les différentes factions de l'île, divisant l'opposition à El Presidente. Celui-ci a nié le bien-fondé de ses affirmations durant un entretien accordé au journal Tropico Veces, déclarant que chacune des factions tropiquéennes sert Tropico et son gouvernement d'une façon ou d'une autre, et qu'à ce titre il n'aurait aucun intérêt à semer la discorde parmi elles. Lorsque le reporter fit remarquer à El Presidente que personne ne l'avait accusé de cela, il a répondu : « Mierda ! Oubliez ça, voulez-vous ? ».

FactionsModifier

Déterminer la faction du personnage-joueurModifier

Chaque personnage-joueur doit appartenir à une faction. C'est comme ça, on ne discute pas. Idéalement, c'est au joueur de décider quelle faction son personnage rejoindra. Si le joueur ne peut/veut pas se décider, le Maître de Jeu tirera sa faction au hasard. Libre ensuite au MJ de révéler ou non de quelle faction le personnage du joueur se verra devenir membre... Tout le monde aime les surprises, n'est-ce pas ?

CapitalistesModifier

Se réclament de la faction capitaliste ceux qui veulent défendre et améliorer l'économie de Tropico, la productivité de ses entreprises, la richesse de ses banques... ainsi que la taille de leurs pots-de-vin. L'objectif des capitalistes est de faire de Tropico un pays soutenant sans retenue la libre-entreprise et ne gâchant pas son argent dans des choses inutiles comme l'aide aux défavorisés, la sécurité sociale ou la couverture santé -si les pauvres ne peuvent payer leurs soins, ils ne méritent pas de guérir !

Ils haïssent par-dessus tout les communistes qui, comme chacun sait, cherchent à ruiner cette belle nation insulaire et à dévorer ses éléphants. Le fait qu'il n'y ait aucun éléphant sur Tropico est bien la preuve que leur plan est déjà en marche ! Non content de vouloir gaspiller l'argent de l'état en indemnités pour ces fainéants de pauvres, les cocos veulent aussi que Tropico s'allie avec l'URSS ! Les environnementalistes non plus ne sont pas de grands fans de la faction capitaliste, qu'ils accusent d'être la cause de l'industrialisation de Tropico et de la hausse de la pollution qui en aurait résulté. Les idiots ! Tout le monde sait que ce sont les arbres qui rejettent du CO2 dans l'air ! Bien qu'ils ne puissent compter sur le soutien d'aucune faction à Tropico, les capitalistes disposent néanmoins de l'aide désintéressée de l'Oncle Sam et de ses services sec... de... hum... bref.

Les agents de la faction capitaliste préfèrent défendre leur camp par la parole, et bien évidemment avec de jolies liasses de billets sous le bureau. On ne trouve pas de plus âpres -ni de plus rapaces- négociateurs et marchands qu'eux. Étant souvent issus de la bourgeoisie, ils sont également mieux éduqués que la moyenne. En revanche, ils ne sont pas très portés sur la violence armée et la plupart ont une sainte horreur des explosions.

Avantages :

  • Argent de départ doublé
  • Le personnage parle anglais couramment dès le début de la partie, en plus de l'espagnol.
  • Bonus à la compétence Marchandage de +25 %.
  • Accès à la qualité Doué avec les chiffres.

Désavantages :

  • Malus de 10 % pour toutes les compétences Arme de Tir. Une seule compétence de cette catégorie peut être améliorée à la création.
  • Obligation de choisir deux défauts parmi : Radin, Vénal, Couard, Pédant.
  • Ne peut choisir la qualité Incorruptible.

Alliés : les banquiers, les financiers, les USA, la bourgeoisie, le patronat.
Rivaux : les nécessiteux, les environnementalistes, les prolétaires, l'URSS.
Ennemis jurés : les communistes.

CommunistesModifier

Prolétaires, héros de la classe ouvrière, unissez-vous ! La faction communiste de Tropico vous a compris. Vous n'en pouvez plus de subir le joug du patronat, vous ne supportez plus les chaînes dont la bourgeoisie se sert pour vous entraver, vous en avez jusque là de travailler dans des conditions ignobles pour engraisser des riches qui ne se salissent jamais les mains ! Travailleurs tropiquéens, rejoignez les communistes et ensemble... heu... on verra ce qu'on peut faire.

Les communistes sont les ennemis jurés de l'empire du vice, les États-Unis, et de leurs chiens-chiens, qui se font appeler capitalistes (et qui, d'après nos informations, sont tous d'ignobles porcs passant leurs journées à martyriser les prolétaires et leurs soirées à manger des enfants). Outre les capitalistes, les communistes comptent dans les rangs des ennemis de la Révolution la faction religieuse. Ces accros à l'opium du peuple leur disputent en effet le contrô... hum, le soutien des classes populaires, qu'ils cherchent à endormir avec leurs sermons sur le paradis et l'enfer, lesquels n'ont rien à voir avec les discours communistes concernant l'état socialiste et le Grand Capital. Les communistes sont naturellement soutenus par l'URSS et les pays du pacte de Varsovie, avec lesquels ils œuvrent avec ténacité pour faire de la Terre entière une grande république socialiste !

Les communistes étant pour la plupart des travailleurs dans les secteurs primaires et secondaires, ils ont une affinité pour les tâches manuelles. En revanche, rares sont ceux d'entre eux qui aient eu une éducation digne de ce nom, aussi leurs compétences intellectuelles s'en ressentent-elles.

Avantages :

  • Bonus de compétence Artisanat +30 %.
  • Bonus de compétence Bricolage +25 %.

Désavantages :

  • Malus de -25 % dans l'une des compétences suivantes (tirée au hasard ou choisie par le MJ) : Droit/Administration, Culture Générale, Commerce.
  • La compétence Bibliothèque commence à 0 %.
  • Argent de départ divisé par deux.

Alliés : les prolétaires, les classes inférieures, l'URSS, les sans-abris.
Rivaux : les USA, les bourgeois, les financiers, le patronat, les religieux.
Ennemis jurés : les capitalistes.

ReligieuxModifier

Sauveurs messianiques de cette nation de pêcheurs s'enfonçant chaque jour un peu plus dans le vice et le stupre, les membres de la faction religieuse sont des catholiques zélés (certains disent fondamentalistes, mais ne les écoutez pas : ce ne sont que des païens sans âme) cherchant à tout mettre en œuvre pour ramener les Tropiquéens dans le droit chemin que nous ont montré notre sauveur Jésus Christ et Sa Sainteté le Pape.

Les religieux n'ont pas de soutien international formel, sinon de la part du Vatican, mais les communautés catholiques des pays d'Europe de l'Ouest et d'Amérique du Sud ont tendance à les considérer comme des alliés. Leurs principaux adversaires à Tropico sont ces libertins d'intellectuels, qui veulent emplir les Tropiquéens d'idées sataniques sur l'éducation et la liberté de penser, dépénaliser l'homosexualité et même -blasphème ultime !- laïciser la société tropiquéene. Ils ne sont pas non plus très friands de ces anticléricaux de communistes, mais contrairement aux intellectuels, ne les considèrent pas comme irrécupérables. Certes, leur âme est noire, mais au moins ils en ont une ! Enfin, les religieux ont des affinités avec la faction militariste, du fait que beaucoup de soldats tropiquéens sont de confession catholique.

Habitués au prêche, les religieux sont d'habiles rhétoriciens. Leur verbiage s'avère même plus efficace dans bien des cas que celui des capitalistes ou même celui des intellectuels. Après tout, la parole est d'or, et l'argent n'est qu'argent. On ne saurait acheter sa place au Paradis -ou alors il faut compter à partir de $10.000, et l’archevêché n'accepte plus les chèques sans pièce d'identité. Cependant, les religieux ne sont pas fondamentalement des hommes et des femmes -mais surtout des hommes- d'action. Nombre d'entre eux portant la soutane, ils n'ont essentiellement aucune formation militaire et ont appris sur le tas le peu qu'ils savent du maniement des armes.

Avantages :

  • Bonus de +30 % à la compétence Persuader
  • Le personnage-joueur obtient à la création la compétence Connaissance : Religion à 50 %.
  • Qualité Incorruptible disponible gratuitement.

Désavantages :

  • Malus de 10 % pour les compétences Arme de Tir. Une seule compétence de cette catégorie peut être améliorée à la création.
  • Obligation de choisir deux défauts parmi : Couard, Inflexible, Intolérant, Pédant.

Alliés : le clergé, les catholiques, les conservateurs, les militaires.
Rivaux : les païens, les protestants, les libéraux, les communistes.
Ennemis jurés : les intellectuels.

IntellectuelsModifier

Les intellectuels sont la matière grise de Tropico, l'élite de ses libre-penseurs. Car la liberté n'est pas morte à Tropico, frères et sœurs ! Et bientôt, les Tropiquéens se rappelleront des vertus de la démocratie, de la liberté de penser et de l'éducation laïque et indépendante des ingérences étatiques ! Mais pour cela, Tropico devra être débarrassée de ces béotiens qui sont au pouvoir, et de cet anti-intellectualisme inique qui règne en maître sur Tropico.

Dans leur lutte pour la naissance d'une démocratie libre, les intellectuels sont en butte avec les bigots de la faction religieuse. Leurs principaux désaccords portent sur la libération des mœurs et la laïcité de l'état. Savez-vous que les religieux en sont encore à brûler les livres et à redouter que les appareils photos puissent leur voler leurs âmes ? Assez de cet obscurantisme moyenâgeux ! Rejoignez la faction intellectualiste ! Bac+2 requis au minimum. Les intellectuels n'ont pas non plus beaucoup de respect pour ces va-t'en-guerre de militaristes, du fait de leur goût pour la violence et l'autoritarisme et de leurs liens avec les religieux. Mais que peut-on attendre d'autre de ces brutes assoiffées de sang ? En revanche, les intellectuels admirent le combat et le courage des environnementalistes, et réciproquement.

Naturellement, les intellectuels ont une affinité pour les matières nécessitant une masse cérébrale conséquente, telles que les sciences, les mathématiques -non, ce n'est PAS la même chose ! Béotien !- et le remplissage sans erreur d'un formulaire administratif. Ils sont un tout petit peu moins efficaces lorsqu'il s'agit d'effectuer une tâche manuelle, cependant. Et par « un tout petit moins efficaces », comprenez qu'un ver de terre serait capable de déployer plus de force musculaire.

Avantages :

  • Bonus de +50 % dans une compétence choisie entre : Sciences appliquées, Sciences sociales, Sciences pures.
  • Bonus de +30 % dans une compétence choisie entre : Droit/Administration, Bibliothèque, Culture Générale.
  • Accès à la qualité Cultivé.

Désavantages :

  • Les compétences Athlétisme et Cascade commencent à 0 %.
  • La compétence Artisanat ne peut être augmentée à la création.
  • Obligation de choisir deux défauts parmi : Binoclard, Couard, Inflexible, Pédant.

Alliés : les libéraux, les athées, les environnementalistes, les scientifiques, les Tropiquéens éduqués
Rivaux : les militaristes, les conservateurs, les béotiens, les anti-intellectuels
Ennemis jurés : les religieux

MilitaristesModifier

Treillis kaki sur le dos, fusils de service aux poings et épaisses bottes de cuir aux pieds, les militaristes sont le bras armé de Tropico, ainsi que son gilet pare-balles. Les membres de cette faction veulent une nation bien ordonnée, sécurisée et débarrassée de ce pacifisme qui la rend aussi molle que la chair d'un enfant jouant au football avec une mine antipersonnel.

L'ennemi naturel de l'enkakifié se nomme l'environnementaliste. L'environnementaliste est un hippie mal dégrossi qui voue un culte aux plantes et passe sa journée à gober des acides, pour ensuite aller emmerder les vrais travailleurs en leur disant que polluer c'est mal et que la violence c'est pour les méchants. Pour contrer cette infestation, la faction militariste propose d'offrir à tout environnementaliste fier de l'être un séjour en camp de vacances organisé par l'armée et la police tropiquéenne, où ils apprendront des choses très importantes qu'on n'enseigne visiblement pas à l'école Flower Power, des choses telles que le respect de l'autorité et comment courir à poil sous la pluie en se prenant des coups de matraque dans les rotules. En sus de devoir supporter les environnementalistes, ce qui est déjà une gageure, les militaristes doivent aussi s'opposer à ces mous du cigare qui se font appeler les intellectuels. Heureusement, ces braves religieux viennent souvent soutenir la faction militariste dans ces temps incertains.

Le militariste moyen a évidemment reçu une formation militaire conséquente et sait se servir d'une arme comme personne. Si la situation requiert de mettre une balle dans la tête d'une cible, les militaristes seront heureux d'en coller trois ! C'est ce qu'on appelle être dévoué à sa cause. En revanche, les membres de cette faction ne sont pas exactement qualifiés pour les travaux... heu... vous savez, les trucs avec la tête, là.

Avantages :

  • Bonus respectifs de +40 % et +30 % dans deux compétences d'Arme de Tir.
  • Bonus de +25 % dans une compétence d'arme de mêlée déterminée par le joueur.
  • Le personnage-joueur obtient une arme supplémentaire gratuite à la création (à choisir entre fusil à pompe, fusil de chasse, fusil d'assaut et 1d6 grenades).

Désavantages :

  • Les compétences Sciences appliquées, Sciences sociales et Sciences pures ne peuvent être augmentées à la création.
  • La compétence Bibliothèque commence à 0 %.
  • Obligation de choisir deux défauts parmi : Colérique, Inflexible, Méfiant, Risque-tout

Alliés : les religieux, l'armée, les policiers, ceux qui favorisent un état autoritaire
Rivaux : les intellectualistes, les hippies, les pacifistes, les anarchistes, ceux qui causent le désordre
Ennemis jurés : les environnementalistes.

EnvironnementalistesModifier

Les environnementalistes sont les seuls êtres humains conscients de leur place dans l'écosystème fragile et délicat de Tropico, t'vois. Et c'est pour ça qu'ils luttent avec détermination contre l'exploitation sauvage des ressources naturelles de leur île et prônent un retour à la terre et à la vie traditionnelle. Sérieusement, mon pote, tu sais combien il y a de produits chimiques dans ton rhum fabriqué en usine ? Bois pas d'alcool, mec, ça abrutit l'homme et... ouah, t'as vu comment mes ongles bougent ? On dirait des colombes.

Les membres de cette faction s'opposent avec vigueur à ces tyrans sanguinaires de militaristes, qui, si on ne les arrêtait pas, iraient jusqu'à installer des missiles nucléaires sur ce havre de paix qu'est Tropico, tant ils n'écoutent que la haine de leur esprit et non la raison de leur cœur, t'vois. A moins que ce ne soit le contraire. Enfin, t'vois, quoi. Ouah, et puis ces capitalistes, là... Ils respectent pas Gaïa non plus, avec leurs grosses sociétés inhumaines qui ruinent l'environnement et qui ne songent qu'à faire du profit. Ils ont perdu leurs connexions avec l'esprit de la terre, mais les environnementalistes peuvent encore les aider. Heureusement qu'il y a des gens comme les intellectuels, à Tropico. Eux, ils sont cool, ils essayent de bouger les gens avec des paroles, pas avec des armes, t'vois.

Les environnementalistes ont tous un don pour les travaux manuels, t'vois. Pas manuel genre bosser à l'usine, t'vois ? Plutôt dans le genre créatif, t'vois ? Ils sont bien branché nature, aussi, genre pour survivre dans la forêt, ou reconnaître les plantes, t'vois... C'est vachement pratique pour soigner des blessures et... Attends, de quoi je parlais déjà ? Ah ouais. Ils sont pas du tout dans une optique destructrice, dans la violence, ils sont très cool, t'vois. Les armes, c'est pour ceux qui ne peuvent pas exprimer leurs sentiments avec des mots, qu'ils ont dit les Green Earth's Butterflies. Tu connais pas ? J'te ferais écouter, s'tu veux.

Avantages :

  • Bonus de +30 % dans une compétence choisie entre Artisanat, Bricolage et Sciences appliquées (pour une discipline scientifique liée à l'environnement : géologie, biologie, écologie...)
  • Bonus de +30 % à la compétence Secourisme.
  • Bonus de +20 % à la compétence Survie.
  • Bonus de +10 % à la compétence Orientation.

Désavantages :

  • Les compétences d'Arme de Tir commencent à 0 %, exceptée Arme de Poing qui commence à 10 %. Seule cette dernière peut être améliorée à la création.
  • Obligation de choisir deux défauts parmi : Couard, Drogué (prendre deux niveaux de ce défaut compte pour deux défauts), Mauvaise Hygiène, Intolérant, Pédant.

Alliés : les intellectuels, les agriculteurs, les écologistes, ceux qui sont proches de la nature, t'vois ?
Rivaux : les industriels, les capitalistes, les pollueurs
Ennemis jurés : les militaristes

NationalistesModifier

Tropiquéens, Tropiquéennes ! L'heure est grave. Notre belle nation insulaire est en danger face aux hordes d'étrangers pas d'ici et venus d'ailleurs qui cherchent à l'envahir ! Rejoignez sur l'heure la faction nationaliste et nous bouterons ces êtres informes hors de nos vertes prairies à l'aide de nos brunes bottes. Tropico est la plus belle, la plus puissante et la plus avancée de toutes les nations du globe, et il est de notre devoir de tout faire pour s'assurer que cela reste ainsi.

Et pour cela, il convient de se débarrasser de toutes les autres factions de l'île, à commencer par ces communistes et ces capitalistes, qui veulent vendre notre nation aux soit-disantes superpuissances et en faire une marionnette servant leurs desseins méphitiques. Les nationalistes n'ont pas d'alliés à Tropico, non pas à cause de leur mépris de tout ce qui n'est pas à 100 % tropiquéen selon eux, mais parce qu'ils sont la cible d'une conspiration des forces du Mal, conspiration à laquelle sont liées toutes les factions de l'île -sauf la leur, naturellement.

Avantages :

  • Vous gagnez un bonus de 30 % pour les jets de savoir impliquant votre connaissance de l'île.
  • Vous obtenez un bonus de 30 % aux réactions des Tropiquéens pure souche.
  • Vous obtenez un Contact gratuit (mais il faut que ce soit un Tropiquéen pure souche).

Désavantages :

  • Obligation de prendre le défaut Intolérant : gens pas d'ici.
  • Vous écopez d'un malus de 30 % pour les jets de savoir impliquant vos connaissances de pays étrangers.
  • Vous ne pouvez avoir de Contacts étrangers.

Alliés : à peu près personne
Ennemis : à peu près tout le monde
Ennemis jurés : les gens pas d'ici

LoyalistesModifier

Hourra pour El Presidente ! Grâce lui soit rendue, à lui ainsi qu'à glorieuse barbe ! Bénie soit le sol sous ses pieds, l'air dans ses poumons et les crottes dans son nez ! C'est El Presidente, à n'en pas douter, qui a créé Tropico, et qui en fera un paradis sur Terre !

L'objectif des loyalistes est simple : El Presidente au pouvoir, dès aujourd'hui et pour toujours ! Le peuple n'a que faire de ces concepts ridicules et obsolètes que sont les « élections libres », les « autres factions » et autre « liberté de penser ». Qu'est-ce que ça peut bien vouloir dire, de toutes façons ? On ne sait pas, on s'en fiche. El Presidente est la seule chose que nous ayons besoin de comprendre !

Les loyalistes n'ont qu'un seul allié à Tropico. Malheureusement pour leurs ennemis, cet allié... est El Presidente ! Ah, vous ne l'aviez pas vu venir, celle-là, hein ?

Avantages et désavantages :

  • En tant qu'ex-membre d'une autre faction qui s'est fait laver le... heum, convaincre par les loyalistes, vous devez choisir les avantages et désavantages d'une autre faction, ou laisser le MJ en décider.

Alliés : El Presidente !
Ennemis : les ennemis d'El Presidente !
Ennemis jurés : ceux qui veulent chasser du pouvoir El Presidente !

Personnalités localesModifier

Tropico est la terre natale de nombreuses personnalités des plus pittoresques, qui chacune contribue à la grandeur de la plus belle île du monde. En voici quelques unes :

El PresidenteModifier

On ne présente plus El Presidente. El Presidente est notre leader vénéré. El Presidente est Tropico. El Presidente est notre avenir. El Presidente est dans chaque pierre, dans chaque feuille, dans le sourire de chaque enfant... les esprits chagrins vont jusqu'à dire qu'il est également dans chaque téléphone portable -ce qui est proprement ridicule : très peu de gens à Tropico ayant les moyens de s'offrir un portable, El Presidente espionne uniquement les téléphones fixes.

El Presidente est le souverain élu démocratiquement par la force des armes de notre belle république insulaire. Typiquement, El Presidente est un homme quinquagénaire habillé d'un costume de généralissime, coiffé d'un képi, le visage orné d'une épaisse barbe et d'une paire de lunettes de soleil, un cigare coincé entre les dents. Ses traits, ses opinions et même son apparence peuvent cependant varier selon le Maître de Jeu, preuve qu'El Presidente, pareil à Dieu, est tout. Il est même capable de changer de sexe à volonté ! Vraiment, El Presidente est trop fort.

Antonio « Big Cigar » LopezModifier

Monsieur Lopez, surnommé Big Cigar -pas seulement pour son goût pour les havanes de premier choix, à ce qu'il parait- est le riche patron du casino Maria Caliente ainsi qu'un grand philanthrope. En effet, il est connu pour son soutien au commerce de proximité, de par son recrutement de nombreux vendeurs en auto-entreprise -appelés dealers par les autochtones, ce qui signifie « sympathique personne qui rend un service des plus utiles » en espagnol-, mais également à la production agricole locale, puisque monsieur Lopez exporte le produit de nos paysans -fleurs de pavots et chanvre tropiquéens, rien de dangereux : c'est entièrement naturel et issu de l'agriculture biologique- dans de nombreux pays d'Amérique du Sud et du Nord. C'est beau, la mondialisation.

PenultimoModifier

Penultimo est le conseiller et le bras droit d'El Presidente. Des mauvaises langues affirment que si la vie de ce dernier était menacée, il n'y aurait pas à chercher plus loin que Penultimo pour trouver le coupable. De nombreuses rumeurs courent en effet quant à son ambition secrète : devenir calife à la place du calife. Souhaitons-lui bon courage et surtout bonne chance !

JuanitoModifier

Animateur vedette -pour ne pas dire unique animateur- de la chaîne de radio nationale Tropico News Today (la radio qui fait péter l'audimat !), Juanito est un homme d'une trentaine d'années dynamique et enjoué. Il est également un soutien optimiste du régime, et approuve tout ce que décide El Presidente, comme le bon citoyen qu'il est.

Betty BoomModifier

S'auto-proclamant la « voix de la vérité », Betty Boom mène les rebelles ouvertement en guerre contre le régime d'El Presidente. Son existence toute entière n'a d'autre but que de s'opposer à chacune des décisions de notre cher leader. L'endroit où elle se terre est un secret absolu, mais nous savons avec certitude que c'est quelque part dans la vaste jungle qui recouvre notre île. À moins que ce ne soit dans les montagnes. Ou dans une des petites îles de l'archipel de Tropico. Enfin, l'enquête avance, soyez-en sûrs.